Arrive un Vagabond – Robert GOOLRICK

Quatrième de couverture : 

C’est au cours de l’été 1948 que Charlie Beale arriva à Brownsburg. Il était chargé de deux valises — l’une contenait quelques affaires et des couteaux de boucher, l’autre une importante somme d’argent.
Charlie y tomba deux fois amoureux. D’abord, il s’éprit de cette ville paisible de Virginie dont les habitants semblaient vivre dignement, dans la crainte supportable d’un Dieu qu’ils avaient toutes les raisons de trouver plutôt bienveillant à leur égard. Une preuve parmi d’autres : il n’y avait encore jamais eu de crime à Brownsburg.
La deuxième fois que Charlie tomba amoureux fut le jour où il rencontra Sylvan Glass.


Ma « touche » perso :


.…………………. j’en reste sans voix……. super roman….. La plume de Monsieur Robert Goolrick est sublime. Il relate l’Amérique profonde de la fin des années 40, une petite ville où tout est calme et paisible, rythmée au son des rires d’enfants, de l’unique radio arrivant jusqu’à eux et des soirées sur leurs terrasses à fumer et parler entre voisins. Il nous raconte l’arrivée d’un homme, un vagabond, qui va enfin trouver un lieu où il se sent chez lui, adopté et aimé de tous, qui va s’investir pour les autres et rendre un maximum de ce qu’il reçoit. Il nous raconte l’histoire d’une jeune fille vendue par ces parents à un homme riche pour qui l’apparence prévaut de tout et surtout sur l’amour. Il nous raconte surtout comment tout l’équilibre de cette petite ville va être bouleversé et laissera à jamais des cicatrices. Nous sommes happés dès les premiers lignes de ce roman, écrit avec beaucoup de pudeur. Je le conseille fortement à la lecture de chacun …


Point d’impact :


« Je n’ai pas besoin qu’ils me rendent mon amour. Parfois, le plus important c’est de se rappeler qu’on peut ressentir quelque chose pour les autres, même si eux ne sont pas dans les mêmes dispositions. »


« C’était un jeudi. Un incendie se déclara dans la forêt de Mann Gulch près d’Helena, dans le Montana, qui tua treize pompiers en vingt-quatre heures. Montgomery Clift et Olivia De Havilland faisaient le couverture de Movie Story. Il se passa de grandes choses, et de petites. C’était une journée bien remplie, sur le planète et dans la région de Brownsburg. Mais si, aujourd’hui encore, les gens se rapellent cette journée, c’est pour une raison et une seule. Le 4 août 1949, ce fut aussi le jour où Sam Haislett mourut et fut ramené à la vie par un simple baiser de Charlie Beale.« 


Palmarès de l’AUTEUR:


Robbert Goolrick est un auteur américain née en 1948 en Virginie.  


« Une femme simple et honnête » son premier roman, sera N°1 sur la liste du New York Times. Il fera prochainement l’objet d’une adaptation cinématographique confiée au réalisateur David Yates avec « peut-être » Emma Watson. 


Féroces a reçu en France un accueil prodigieux de la part des critiques, des libraires et des lecteurs.  Avec Féroces, il signe un récit autobiographique . »Aujourd’hui, je vis seul ; et je vis seul depuis vingt-cinq ans. Personne ne me touche, nulles lèvres à embrasser », lance-t-il au détour de cet office des ténèbres qui s’ouvre sur l’enterrement de son père, dans une petite ville de Virginie. Après les obsèques, ses amis viendront le consoler mais ils ignorent tout de la vérité : « Il m’est presque impossible d’exprimer combien je le haïssais », écrit Goolrick, avant de jeter un long travelling sur sa famille. Des gens apparemment irréprochables. Bonnes manières, courbettes, conversations brillantes. Mais derrière les décors, tout s’effondre tragiquement : le désamour torpille ce petit clan de naufragés où l’alcool et les larmes coulent à flots. Robert Goolrick se confesse froidement, sans pathos. Et raconte l’inconcevable – une sordide affaire de viol – avec une précision chirurgicale. Pas loin de Family Life et des romans de Pat Conroy.

Robert Goolrick reçoit le Prix Virgin Megastore 2012 et le Grand prix des lectrices de Elle 2013 pour « Arrive un vagabond ». 


« La chute des géants » sont dernier roman est sorti le 28 août 2014 chez nous mais les critiques sont déjà à la hauteur du talent de cet écrivain

 
Continuer avec l’AUTEUR:
 





Mon Score !


4-5-bis


Publicités

4 comments

  1. Je ne manquerai pas d'aller faire un petit tour sur ta chronique ! Ce roman m'a vraiment touché. j'ai aimé l'écriture de l'auteur et cette sensibilité … c'est pour cela que c'est délicat de conseiller un livre car on en a tous une approche différente. Merci pour message et j'espère à très bientôt au fil de mes lectures ou des tiennes 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s