La lettre qui allait changer le destin d’ Harold Fry arriva le mardi… – Rachel Joyce

Quatrième de couverture : 

Harold Fry est bouleversé par la lettre qu’il reçoit de Queenie Hennessy, une ancienne amie qui lui annonce qu’elle va mourir.

Alors que sa femme, Maureen, s’affaire à l’étage, indifférente à ce qui peut bien arriver à son mari, Harold quitte la maison pour poster sa réponse. Mais il passe devant la boîte aux lettres sans
s’arrêter, continue jusqu’au bureau de poste, sort de la ville et part durant quatre-vingt-sept jours, parcourant plus de mille kilomètres à pied, du sud de l’Angleterre à la frontière écossaise.

Car tout ce qu’Harold sait, c’est qu’il doit continuer à marcher.



Ma « touche » perso :


Un très chouette roman … Harold va se lancer dans la traversée de l’Angleterre à pied afin de délivrer son âme et son cœur d’un trop lourd passé … ce qui devait n’être qu’au départ qu’une marche pour sauver celle qui l’avait sauvé autrefois va devenir une épopée fantastique qui l’amènera à s’ouvrir aux autres, faire un travail sur soi et redécouvrir la nature. Par son acte, bien des gens autour de lui vont changer (du plus proche au plus éloigné !)

En voulant sauver cette amie, il se sauvera lui-même …

Point d’impact :


 » Si elle était restée avec Harold durant toutes ces années, ce n’était même pas parce qu’elle était désolée pour son mari. Elle était restée parce que, même si elle se sentait seule à ses côtés, le monde aurait été encore plus désolé sans lui.« 


« 
Harold songea à tout ce qu’il avait laissé passer au cours de son existence. Des sourires. Des coups à boire. Les gens qu’il avait croisés mille fois sur le parking de la brasserie ou dans la rue, sans même lever la tête. Les voisins qui avaient déménagé et dont il n’avait pas gardé la nouvelle adresse. Pire : son fils qui ne lui parlait pas et son épouse qu’il avait trahie. Il se souvint de son père dans la maison de retraite et de la valise de sa mère près de la porte. Et maintenant, il y avait cette femme qui, vingt ans plus tôt, lui avait prouvé qu’elle était son amie. 
Fallait-il toujours qu’il en soit ainsi? Que, juste au moment où il voulait faire quelque chose, ce soit trop tard?
« 


Palmarès de l’AUTEUR:


Rachel Joyce est un auteur Anglais né en 1962.

Après avoir été scénariste pendant de nombreuses années pour la radio, télévision et le théâtre, elle publie son premier roman « La lettre qui allait changer le destin d’ Harold Fry arriva le mardi…  » en 2012.Il sera traduit en 29 langues et sera vendu à 120 000 exemplaires en France. 


Continuer avec l’AUTEUR:



 
 
 

Mon Score !


4-5-bis

 
 
 
 
 
 

 

Publicités

2 comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s