Le secret d’Edwin Strafford – Robert Goddard

Quatrième de couverture : 

1977 : Martin Radford, jeune historien londonien dont la carrière universitaire a été brisée par un scandale, arrive sur l’île de Madère. Il y rencontre Leo Sellick, un millionnaire sud-américain, qui habite une superbe villa, naguère propriété du mystérieux Edwin Strafford, mort en 1951. Homme politique de premier ordre, promis à un brillant avenir, Edwin Strafford a été en 1908, à l’âge de 32 ans, ministre de l’intérieur du cabinet Asquith, aux côtés de Lloyd George et de Churchill, avant de démissionner brutalement en 1910 et de quitter la vie politique sans explication aucune pour disparaître dans l’anonymat. Les raisons de cette rupture inexplicable sont elles dans le manuscrit de ses mémoires, retrouvé dans la villa ? La lecture passionnée qu’en fait Martin pose beaucoup plus de questions qu’elle ne donne de réponses. En particulier sur le rôle d’Elizabeth, une jeune suffragette, ces militantes activistes qui revendiquaient le droit de vote pour les femmes dans un Royaume-Uni très conservateur, avec qui Strafford a vécu une histoire d’amour passionnée. Fasciné par les énigmes qui jalonnent le destin de Srafford, Leo Sellick propose à Martin de le rémunérer pour éclaircir cette étrange affaire. Mais alors que son enquête progresse, Martin va vite comprendre que cette histoire est loin d’être finie, et que, dans l’ombre, beaucoup ont encore intérêt à ce que le voile ne se lève jamais sur le secret d’Edwin Strafford. 

 



Ma « touche » perso :




Apres deux essais réussis, je peux dire haut et fort que j’aime Robert Goddard !!!! 


Ce roman  a été édité dans un premier temps en 1992 sous le titre Les Voies du bonheur aux éditions Belfond. Puis réédité sous ce titre en 2013 par Sonatine, bien leur en à pris de ressortir cette pépite !


Ce livre m’a tenu en haleine, m’a empêché de dormir, m’a tourneboulé …les intrigues ne font que rebondir pour vous transbahuter d’un hypothétique coupable à un autre …


On s’attache énormément à Edwin strafford, si bien qu’on a vraiment le sentiment qu’il a existé ..Mais en même temps on ne souhaite se parcours de vie à personne !


C’est très plaisant de côtoyer un Churchill ou un David Lloyd George, c’est la force de Goddard de pouvoir nous faire partager l’univers de personnages illustres dans une histoire totalement romancée.


On y trouve des coups bas politique, de vieux copains malhonnêtes, des amours déchus …bref, il y a tous les ingrédients pour faire un bon bouquin.


Eh bien Monsieur Goddard nous fait un Excellent bouquin !!!! j’avais déjà été charmé par « Heather Mallender a disparu  » cela confirme que la plume de cet auteur est pour moi une valeur sûre 🙂




Point d’impact :


« Nous sommes obligés de vivre avec le passé, mais nous ne sommes pas obligés de nous enfermer dedans.« 


« Où êtes vous Elisabeth ? Songez vous quelque fois à moi ? si oui, que vous dites vous ? Que s’est-il réellement passé ? Je chercherai toujours la vérité la vérité que vous m’avez refusée. La tragédie de ma vie est que je ne la connaîtrai sans doute jamais« 



Palmarès de l’AUTEUR:



Romancier Anglais né en 1954.

ses Thrillers se passent généralement en Angleterre et contiennent des éléments historiques.

Sur plus d’une vingtaine de romans écrit par cet auteur seul 5 livres ont été traduits en Français .


Continuer avec l’AUTEUR


 

 


 


 
Mon Score !

5-5-bis

 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s