Les fantômes d’Eden – Patrick Bauwen

 

Quatrième de couverture : 

Paul Becker (le héros de Monster) est au fond du gouffre. Obèse, divorcé, dépressif, ruiné… Il échappe miraculeusement à une tentative de meurtre alors qu’il s est réfugié dans le parc de Yellowstone pour tenter de se refaire une santé. Mais il laisse croire à sa mort et se lance dans une enquête méticuleuse qu’il oblige à exhumer ses souvenirs d’enfance et les énigmes de son passé en Floride dans les années 70 pour découvrir qui a commandité son meurtre et pourquoi.
Alternant le récit de l’adolescence de son héros, des frasques de sa petite bande d’amis en mal d aventures, et celui de la traque de son « meurtrier », Bauwen nous embarque dans une aventure pleine de rebondissements.

 




Ma « touche » perso :

Un roman écrit en trois temps :
La jeunesse du héros, Paul, période qui m’a particulièrement plu. Par l’insouciance d’une bande d’enfants, le côté rétro des années 70, les secrets de famille et les premiers amours.
Le présent, pourquoi notre personnage principal assiste à son enterrement et surtout se fait passer pour mort.
Et enfin J – 1 an, L’auteur nous explique ce qui a bien pu amener Paul à vivre ce fameux présent, son état d’esprit d’alors et ses conditions de vie.

La plume de Patrick Bauwen est enchanteresse ! dès le premier chapitre, d’un coup de baguette « stylo » magique, il a réussi à éveiller ma curiosité. Me lier au personnage principal par une sorte d’empathie.
Quant à la période de son enfance, il nous donne envie d’avoir été sa meilleure amie.

Ce roman de plus de 500 pages, n’est pas pavé indigeste . L’auteur prend son temps pour nous immerger dans son monde. Il nous trimbale tranquillement. J’avoue n’avoir même pas cherché à savoir qui est le méchant de l’histoire tant sa plume me portait.

J’ai aimé les descriptions de l’environnement que ce soit la forêt, où ces lieux infectés d’alligators. j’ai été totalement dépaysé.

Pour ceux qui n’aurait pas lu le roman Monster, qui reprend une aventure de notre héros, sachez qu’il n’a aucune obligation d’avoir lu ce roman avant « Les Fantômes d’Eden » . Je n’ai pas lu Monster mais maintenant il me le faut 🙂

Voila la plume de cet auteur m’a captivé. je vais suivre ce Monsieur d’un peu plus près à partir de maintenant et je vous conseille d’en faire autant !

Point d’impact :

« 
Un jour mon père m’avait dit:  Accroche-toi à tes rêves! Tu le dois à trois personnes: à toi aujourd’hui, à l’enfant que tu as été, au vieil homme que tu deviendras. Ne les déçois pas! 
George était le roi de la citation. Je ne sais pas à quel auteur beatnik il avait emprunté celle-ci, mais elle nous avait bien plu. Stan l’avait recopiée au stylo-bille sur son jean et en avait fait sa devise.« 

« 
Cette part d’innocence, cette merveilleuse magie de l’enfance qui nous avait permis d’être si forts à l’époque, d’affronter nos drames personnels et de soulever des montagnes, nous l’avions détruite en devenant des adultes.« 


Palmarès de l’AUTEUR:


Patrick Bauwen est un auteur Français né en 1968.  Connu aussi sous les pseudo Brazzadan et Pat.  Il s’est lancé dans l’écriture en rédigeant des scénarios de jeux de rôle pour Casus Belli dans les années 1990 et Il a travaillé sur la série Lanfeust de Troy

  • 2007 : Prix Carrefour du premier roman, pour L’Œil de Caine.
  • 2008 : Prix Polar des lecteurs du Livre de poche, pour L’Œil de Caine.
  • 2009 : Prix Maison de la Presse, pour Monster.
  • 2011 : Prix Littré, pour Seul à savoir.



Lien vers le site officiel de l’auteur (écrit avec beaucoup d’humour !)


Continuer avec l’AUTEUR:

 
 

Mon Score !

5-5-bis
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s