Les dieux voyagent toujours incognito – Laurent Gounelle

Quatrième de couverture : 

Imaginez. Un homme vous sauve la vie, en échange de votre engagement de faire tout ce qu’il vous demande… pour votre bien. Le dos au mur, vous acceptez et vous vous retrouvez embarqué dans une incroyable situation où tout semble vous échapper. Vous n’êtes plus le maître de votre vie et pourtant… à bien des égards, elle est plus excitante qu’auparavant!
Mais peu à peu, le doute s’installe en vous : quelles sont les intentions réelles de cet homme qui s’est immiscé dans votre existence? Qui est-il vraiment? Et qui sont ces personnages énigmatiques dans son entourage? Les découvertes que vous faites n’ont rien pour vous rassurer.
Cette histoire, qui nous plonge dans l’atmosphère envoûtante d’un été parisien, ouvre la voie de la plus belle des réflexions sur nous-mêmes: qu’est-ce qui peut nous permettre de dépasser nos inhibitions, nos peurs et nos conditionnements, pour sortir du chemin tout tracé de notre vie lorsque celle-ci ne nous apporte pas pleinement satisfaction?

Ma « touche » perso :


Ce roman peut-être classé dans les livres à réflexions, à messages … effectivement on peut le voir comme cela, car il amène une certaine réflexion sur la vie, nos peurs, les dépassements de soi, le rapport avec les autres, la facilité à lâcher prise plutôt que de combattre …. Et on peut en citer encore beaucoup.

Moi,  je l’ai lu tranquillement, sans forcement approfondir, sans relativiser ou remettre en cause ma façon d’être. Et pourtant, j’ai été happé par cette histoire. je me suis attachée au personnage d’Allan ( mon côté aimant la veuve et l’orphelin !!)

Allan est un jeune homme, Américain, quittant sa patrie pour vivre en France car rien ne l’attache à son pays d’origine et essaie de trouver ses racines Françaises. Introvertie, timide, ayant un métier où il ne s’épanouie pas, un appart’ où il ne sent pas chez lui et vivant une douloureuse séparation…Il décide de se suicider .. en se jetant de la tour Eiffel (car il a lu un article disant que c’est le meilleur endroit !) . Il arrive à l’endroit indiqué, près à sauter quand il se retrouve face à un homme fumant son cigare. Ce dernier lui fait une étrange proposition : je vous aide à être plus heureux mais en échange vous vous engagez à faire tout ce que je vous demanderai. c’est un engagement sur la vie….

Il n’a rien à perdre, donc il accepte. le voila embarqué dans une drôle d’aventure, où chaque challenge va l’aider à s’épanouir et se relever … oui mais qui est cet homme, que veut-il vraiment de lui ???? Dans la vie on a jamais rien sans rien .

Un livre très plaisant et très agréable à lire, avec quelques situations cocasses qui font sourire! 



Mon Score !

4-5-bis


 

Palmarès de l’AUTEUR:

Laurent Gounelle est né en 1966.
Après être diplômé en sciences économiques, avoir suivi des formations aux Etats-Unis, en Europe et en Asie en psychologie et  philosophie, il va devenir consultant en relation humaine pendant une quinzaine d’année.

En 2006, il prend la plume pour écrire son premier roman.« L’homme qui voulait être heureux » est publié en 2008 et devient un best-seller mondial, traduit en 25 langues, n°1 des ventes en France.


En 2010, Laurent Gounelle publie « Les dieux voyagent toujours incognito » . Il sera vite en tête des meilleurs vente en France, Espagne et Amérique du Sud. L’adaptation cinéma est en cours de préparation.


En 2012, Laurent Gounelle publie « Le philosophe qui n’était pas sage »


Le 02 Octobre est parut « Le jour où j’ai appris à vivre « 

Publicités

3 comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s