Jeu d’ombres – Ivan Zinberg

 Quatrième de couverture : 

Seattle. Sur le campus d’une université, un petit génie de l’informatique assiste au meurtre d’un éminent chercheur en génétique. Sans se dévoiler, il choisit d’orienter les autorités dans leurs investigations, usant des moyens de communication les plus sophistiqués.
À plusieurs centaines de kilomètres, la police de Portland est appelée en renfort après la découverte d’un corps à moitié brûlé, au cœur d’une immense forêt. 
Le légiste est formel : si le cadavre pourrit sous terre depuis des années, la crémation, elle, remonte à quelques heures à peine. Seul le tueur pouvait savoir qu’il était enterré là. Pourquoi revenir sur les lieux du crime ? Pourquoi exhumer un cadavre si bien caché ? 
Pour le lieutenant Paul Lorenzo et ses hommes commence une enquête terrifiante, la traque d’un tueur insaisissable, capable d’endosser de multiples identités.


Ma « touche » perso :

Ce roman nous emmène en Amérique, sur deux enquêtes menées par deux policiers. 

La première vers Portland, Le lieutenant Paul Lorenzo, alcoolique, au bord de l’expulsion des forces de l’ordre, se retrouve sur la crémation d’un corps décédé depuis plusieurs année. Pourquoi faire ressurgir un meurtre jusque là insoupçonné ??

« Son teint vitreux ne trompait plus personne. Le Whisky le rendait malade, il l’attaquait corps et âme. Paul avait vieilli de dix ans en l’espace de quelques mois. »

La seconde se situe à Seattle, Le Capitaine Fleming, en fin de carrière, obèse, ,un peu pourri sur les bords, se projetant en politique,  a comme cas le meurtre, sous torture, d’un scientifique à l’université de Seattle.

« Un gros porc qui risquait la crise cardiaque à chaque instant, voilà ce qu’était devenu le flic sportif et élancé des débuts. »

Deux meurtres à environ 280 Km l’un de l’autre, deux enquêtes et combien de coupable ??

Il nous reste un dernier personnage à découvrir, un hacker, étudiant à Seattle, témoin virtuel du second meurtre, qui a décidé de jouer à Sherlock Holmes en sous-marin pour la police.

« Derrière cette façade d’étudiant modèle se terrait un tricheur sans scrupules, calculateur et insoupçonnable. Le cauchemar des surveillants. Un fraudeur aux nerfs d’acier, au génie inventif sans limites. »

Alors oui, les personnages sont un peu stéréotypés, le flic abusant de la boisson ou l’autre ayant un dossier dans son placard et même notre jeune hacker qui mène son monde. Pourtant au-delà de ça ils restent très intéressant et nous apprécions leurs failles.

C’est un premier roman pour l’auteur Ivan Zinberg ! un roman plutôt réussi d’ailleurs. Son écriture est simple mais on sent que ce roman a été travaillé avec minutie. Je m’explique, l’auteur nous détaille tout, de l’article de journal d’un artiste à un logiciel de recherche pour les forces de l’ordre … tout est décris, relaté, expliqué. Sans être lourd et peser dans notre lecture.  J’ai un peu le sentiment que l’auteur est un perfectionniste 🙂

Avec ce roman de 490 pages, on peut se demander s’il n’y a pas de longueur, donc je me suis posée la question : peut-on enlever quelques chapitres ou passages ? Eh bien non, car cela donne un climat qui lui est propre ! Ce n’est pas un page turner  à proprement parler, c’est mieux que cela car il se laisse apprécier comme une douceur sous la langue ! Vous n’êtes pas dans la frénésie de connaître l’assassin, l’auteur vous donne le temps de réfléchir. Vous menez l’enquête !

Quand à l’intrigue, elle très bien menée …. Maintenant serais-je un bon flic ?? héhé je ne dirai rien (même sous la torture !) . Un très bon Thriller psychologique !!
Verdict : A découvrir !!!

Mon Score !

4-5-bis

 

Palmarès de l’AUTEUR:

Ivan Zinberg est lieutenant de police spécialisé dans la lutte anti-drogue.

Jeu d’ombres (2014) est son premier roman. 

Publicités

4 comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s