Mes sincères condoléances – Guillaume Bailly

Quatrième de couverture : 

Un moment unique, fort, solennel, émotionnel… Le dernier hommage à un proche pousse au recueillement et à la retenue… Parfois cependant, les choses se déroulent différemment. Fort de sa longue expérience de « croque-mort », Guillaume Bailly livre un ouvrage iconoclaste sur les petits dérapages de certains enterrements. Bourdes familiales, lapsus macabres, incidents techniques, demandes surprenantes et gaffes en tous genres sont légion ! Cet ouvrage « 100 % vécu » permet de sourire avec bienveillance sur ces dérapages inimaginables… qui pourtant ont tous existé ! 


Ma « touche » perso :

Voila un recueil de souvenirs d’un croque-mort . Oui oui vous avez bien lu, on parle bien ici de cette profession si décriée, un peu tabou, qu’on suppose pince sans rire…. Et qui a pour quotidien, la mort, les familles en deuil et des événements qui sortent de l’ordinaire pour nous.

Difficile de dire d’ailleurs sa profession lorsqu’on se retrouve en société, soit il jette un froid soit il se retrouve bombardé de question ( car le côté morbide attire voyons! D’ailleurs,j’ai lu le livre ! ) …

« La prochaine fois, il faudra vous inventer une profession un peu plus rasoir. Mais quoi? Même caissier au supermarché, ça ne fonctionne plus, il y en a qui écrivent des best-sellers là-dessus. Tiens, libraire, ça, c’est bien : vu l’engouement actuel pour la lecture, on vous fichera la paix. « 

Donc voila notre croque-mort qui nous relate des anecdotes vécues ou racontées par certains de ses collègues. Faits plus ou moins drôles . Plus ou moins choquant (et oui l’être humain n’est pas toujours beau). 

Ce roman se laisse lire. L’écriture de l’auteur est plus que correct mais, j’avoue, certaines des petites histoires ne m’ont tout simplement pas fait réagir. Hormis, les petits encarts qui sont assez instructifs, je ne vois pas l’intérêt de ce recueil car il ne suscite même pas de l’empathie pour cette profession.  



Mon Score !



Palmarès de l’AUTEUR:


Guillaume Bailly, croque-mort depuis douze ans et rédacteur à « Funéraire Info » et « Mémoire des Vies ».

Dans son livre « Mes sincères condoléances », il raconte son métier à travers des anecdotes. 


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s