Inconnu à cette adresse – Kathrine Kressman Taylor

Quatrième de couverture : 

Martin Schulse, Allemand et Max Eisenstein, juif Américain, sont deux galeristes associés, aux Etats-Unis. Ils sont surtout deux amis fervents, deux frères. Malgré l’installation de Martin à Munich, ils poursuivent leur amitié à travers des lettres chaleureuses, passionnées. En juillet 1933 pourtant, les doutes et le malaise de Martin face aux remous du gouvernement allemand font vite place à un antisémitisme que ne tempère plus la moindre trace d’affection. D’une cruauté imparable, sa décision tombe comme une sentence : « Ici en Allemagne, un de ces hommes d’action énergiques, essentiels, est sorti du rang. Et je me rallie à lui. » Max ne peut se résoudre à une telle révolution, sentimentale et politique. Inspirée de quelques lettres réelles, cette courte nouvelle publiée en 1938 par une « mère au foyer » américaine surprend. Par sa forme diabolique superbement maîtrisée d’abord et son aspect visionnaire ensuite : en soixante pages à peine, l’auteur parvient en effet à capter avec justesse l’Histoire en marche et à nous faire saisir, à travers le drame intime des deux personnages, toute la tragédie qui se joue outre-Atlantique. –Laure Anciel

Ma « touche » perso :

Une nouvelle sous la forme épistolaire . j’aime cette narration qui donne un dynamisme à la lecture. (je sais je me répète !! c’est l’âge …)

Cette nouvelle fait seulement 46 pages et pourtant l’auteur arrive à nous expliquer dans quel climat Hitler est arrivé au pouvoir. Comment il est facile d’endoctriner tout un peuple au bord du gouffre. Les conditions de vie de cette Allemagne d’après guerre qui attend de renaître de ses cendres. Ce peuple blessé dans sa fierté qui attend de relevé la tête. Et comment un homme a su profiter de cette faiblesse pour redonner l’espoir.

Pourtant, l’auteur ne les excuses nullement. Aucune pitié, rien ne peut expliquer les suites de l’histoire.

Il s’agit donc d’une correspondance entre 2 amis,2 associé, l’un juif vivant en Amérique et l’autre Allemand reparti vivre dans sa patrie. Au fil des lettres, on va observer le faussé qui s’installe entre eux. Comme un homme peut changer, perdre ses valeurs morales, tourner le dos à ses amours et ses amitiés. Devenir un autre jusqu’à l’abject ! 

Une lecture prenante, par son histoire et son incroyable réalité (la forme narrative n’y est pas pour rien !) Si vous n’avez pas encore lu ces lignes de Kathrine Kressman Taylor, il faut vraiment que vous fonciez. 

Mon Score !

4-5-bis

Palmarès de l’AUTEUR:

Américaine d’origine allemande, Kathrine Kressmann (1903-1997) a fait des études de lettres et de journalisme.
En 1928, elle épouse Elliott Taylor, propriétaire d’une compagnie publicitaire, et devient femme au foyer.

Lorsqu’elle écrit : « Inconnu à cette adresse »(Address Unknown)(1938) elle fait lire les épreuves à son mari, et son éditeur qui d’un commun accord décide de publier le livre sous le pseudonyme de Kressmann pour faire plus « masculin ».
Le succès est au rendez-vous.


Kressman Taylor a aussi écrit « Jour sans retour » roman qui s’inspire de l’histoire vraie d’un pasteur Allemand que Kathrine Taylor a rencontré en 1940 par l’entremise du F.B.I.

En 1944, Columbia Pictures produit une adaptation cinématographique d’Inconnu à cette adresse. Le réalisateur est William C. Menzies et Paul Lukas tient le rôle de Martin. Le scénario, écrit par Herbert Dalmas, est également attribué à Kressmann Taylor. 

En 1995, alors qu’elle a 92 ans, Story press réédite Inconnu à cette adresse pour fêter le 50e anniversaire de la libération des camps de concentration. La nouvelle est traduite en 20 langues. Le livre sort en France en 1999 et se vend à 600 000 exemplaires. C’est un immense succès. Elle est finalement publiée en Allemagne en 2001, et rééditée en Grande-Bretagne en 2002. En Israël, la traduction en hébreu est un best-seller et est adaptée pour le théâtre. Plus de 100 représentations ont lieu, et la pièce est filmée et diffusée à l’occasion du jour de commémoration de la Shoah.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s