Fleur de tonnerre – Jean Teulé

Quatrième de couverture : 

Ce fut une enfant adorable, une jeune fille charmante, une femme compatissante et dévouée. Elle a traversé la Bretagne de part en part, tuant avec détermination tous ceux qui croisèrent son chemin: les hommes, les femmes, les vieillards, les enfants et même les nourrissons.

Elle s’appelait Hélène Jégado, et le bourreau qui lui trancha la tête le 26 février 1852 sur la place du Champs-de-Mars de Rennes ne sut jamais qu’il venait d’exécuter la plus terrifiante meurtrière de tous les temps.



Ma « touche » perso :

Ah, la Bretagne, ses Bigoudenes, son Far breton, ses coutumes et traditions, son paysage sauvage et sa tueuse en série ! Cela fait rêver tout ça !! Tiens je ne vous entend plus !!! j’ai dit un truc qui vous perturbe ?? oh c’est cette histoire de tueuse … Pas de panique cela remonte au 19ème siècle cette histoire. 

Hélène Jégabo est née en 1803 et fut exécutée le 26 février 1852. 

Enfant, elle est baignée dans toutes les légendes, croyances qui régissent la campagne Bretagne. Ces paysans ont une peur effroyable du diable, malin et essentiellement de l’Ankou le dieu de la mort (que l’on retrouve pourtant dans quelques églises). Tous, sauf Hélène qui est attiré par lui dès son plus jeune âge.

Monsieur Teulé a le chique pour déterrer les histoires insolites, lugubres, atypiques de l’histoire. Il se penche cette fois ci, avec sa plume affûtée, sur ce fait divers que la Bretagne de nos jours croyait enfouis sous la tonne de poussière du passé. « Avat nann » (mais non) rien n’est jamais secret !

Alors oui, il faut savoir lire les livres de cet auteur qui mêle l’histoire et son imagination. Rien n’est vraiment vrai et pourtant tout n’est pas faux! Et il faut aussi apprécier son humour sarcastique, sa façon de tourner en ridicule certains personnages (il y a un passage énorme avec les bonnes sœurs !!). Il peut être cru et tendre à la fois, un peu comme les bonbons hyper sucrés avec un peu d’acidité au dessus. Il tranche et c’est bon ! 

Que vous dire de plus ! Vous ne verrez plus le paysage de Bretagne de la même manière, que se soit les Dolmens ou les différentes fleurs du coin. Toutes ont une signification, un passé . L’on se rend compte aussi que ces Bretons vivaient dans la peur. Et ce qui vous parait absolument évident maintenant , ne l’était pas à l’époque : comme une femme qui arrive dans un lieu et repars 8 jours plus tard seule survivante d’une maison de 5 personnes, nous on se poserait des questions sur là dite femme ! Ils étaient apeurés avec les maladies, les croyances …on pouvait être serial killer tranquillou … Que voulez vous y’a plus de belle époque !!! 

Outre l’itinéraire de notre tueuse (qui d’ailleurs bouge énormément pour l’époque) on a deux protagonistes, deux normands qui ont bien des malheurs dans ce pays de barbares !! un petit fil conducteur d’humour grotesque bien sympa ! 

Malgré tout, pour ma part les chapitres, au fur et à mesure, se ressemblent. Certes on change de lieu, de futurs victimes mais c’est redondant! Le rythme s’épuise et on attend avec impatience la chute de cette femme. 


Mon Score !

3-5-bis

Palmarès de l’AUTEUR:

Jean Teulé est un romancier français, qui a également pratiqué la bande dessinée, le cinéma et la télévision.

Cet auteur de bandes dessinées, qu’il élabore à partir de photographies retravaillées, débute à la télévision dans L’assiette anglaise de Bernard Rapp et à Nulle part ailleurs sur Canal+

Après avoir été un homme de télévision, un scénariste, un comédien et un cinéaste, il se consacre à l’écriture. Il a publié, aux Éditions Julliard, « Rainbow pour Rimbaud » (1991), « L’Œil de Pâques » (1992), « Ballade pour un père oublié » (1995), « Darling » (1998) et « Bord cadre » (1999), « Longues Peines », « Les Lois de la gravité », « Ô Verlaine! » (2004), « Je, François Villon » (2006), « Le Magasin des suicides » (2007) (adapté au cinéma par Francis Leconte en 2012), « Le Montespan » (2008), et enfin « Charly 9″, en 2011. »Fleur de Tonnerre », est paru aux éditions Julliard en mars 2013 et est adapté au cinéma en 2014. Son dernier roman « Heloĩse ouille ! » est paru cette année.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s