Maman a tort – Michel Bussi

Quatrième de couverture:

Mardi 2 novembre 2015. Lorsque Vasile, psychologue scolaire, se rend au commissariat du Havre pour rencontrer la commandante Marianne Augresse, il sait qu’il doit se montrer convaincant. Très convaincant. Si cette fichue affaire du spectaculaire casse de Deauville, avec ses principaux suspects en cavale et son butin introuvable, ne traînait pas autant, Marianne ne l’aurait peut-être pas écouté. Car ce qu’il raconte est invraisemblable : Malone, trois ans et demi, affirme que sa mère n’est pas sa vraie mère. Sa mémoire, comme celle de tout enfant, est fragile, elle ne tient qu’à un fil, qu’à des bouts de souvenirs, qu’aux conversations qu’il entretient avec Gouti, sa peluche… 
Vasile le croit pourtant. Et pressent le danger. 
Jeudi 4 novembre 2015, tout bascule. 
Le compte à rebours a commencé. 
Qui est Malone ?


Ma « touche » perso:


Michel Bussi nous fait douter. Pourquoi un enfant de trois ans raconterait que ses parents ne sont pas ses parents ! on aurait tendance à le croire mais son doudou lui parle, de plus Malone ne doit pas être touché par la pluie et il raconte des histoires de châteaux, de fusée ou bateaux pirates …Bon ok, ce môme à l’imagination débordante !! 

Oui mais alors pourquoi un psy se démènerait pour qu’une enquête soit réalisée auprès de cette famille! Ah vous aussi vous douter maintenant hein …

Sans l’ombre d’une preuve, que sur les dires de ce gamin, la responsable du poste de police va avoir sa curiosité éveillée par ce psy.

En parallèle, notre commandante est sur la piste de deux braqueurs de boutiques de luxe. Deux sont déjà mort, il leur reste à retrouver les deux motards et le butin.. Facile me direz vous ! Eh bien non, c’est qu’ils sont filous ces méchants. Cela fait tout de même 10 mois qu’ils sont sur leurs traces !

Voila la toile de fond de ce bouquin, la plume de Michel Bussi est impeccable, pas de fioriture, pas de digressions. 

Là où je suis un peu septique, c’est sur les raisons pour lesquels cette enquête est menée ( la première hein vous suivez ??) . Un commandant de police qui croit sur parole un psy ( accessoirement elle le trouve craquant, elle recherche désespérément un homme non un géniteur !) et fait passer l’Affaire avec un grand A en second plan. Surtout une femme qui a toujours mis sa carrière avant sa vie perso. C’est le point négatif de cette histoire, enfin négatif il me titille mais pas suffisamment pour faire défaut au bouquin. 

Ce psy avait des yeux étoilés à vous persuader qu’il existe une vie sur Mars, à vous convaincre de monter à deux dans une fusée pour aller la repeupler.

En dehors de cela, Michel Bussi est un génie ! il nous raconte des histoires de pirates, de chevaliers et autres, toutes avec leurs petites morales de conte de fées. Tout imbriqué parfaitement dans son intrigue psychologique.

Et le plus ! Mesdames et Messieurs, tout le roman est aussi un gigantesque conte de fée polarisée! Je m’explique … Vous allez avoir à faire avec Mme Augresse , Monsieur Dragonman, Pierrick Pasdeloup et J-B Lechevalier. Tous les quatre vont essayez de comprendre ce qu’il se passe dans la tête de ce gosse !

Un bon bouquin donc qui se lit tout seul.
Mon score:

 3-5-bis




Palmarès de l’AUTEUR:

Professeur de géographie à l’université de Rouen, Michel Bussi a publié aux Presses de la Cité
Nymphéas noirsUn avion sans elle, Ne lâche pas ma main, N’oublier jamais et Gravé dans le sable.
– l’auteur français de polars le plus vendu en 2013 (source GFK) ;
– 5e meilleure vente française 2014 dans Le Figaro littéraire ;
– près de 480 000 exemplaires vendus d’Un avion sans elle, toutes éditions confondues ;
– deux romans en cours d’adaptation audiovisuelle et vingt-cinq traductions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s