N’oublier jamais – Michel Bussi

Quatrième de couverture:

« Ça va mademoiselle ? répéta-t-il. Elle tourna vers lui. Il avança. Les herbes hautes montaient jusqu’à mi-jambe et il se fit la réflexion que la fille n’avait peut-être pas aperçu la prothèse fixée à sa jambe gauche. Il se trouvait maintenant face à elle. Dix mètres. La fille s’était encore approchée du précipice, le dos offert au vide. 
Elle avait beaucoup pleuré, mais la fontaine semblait tarie. La maquillage autour de ses yeux avait coulé, puis séché. Jamal eut du mal à ordonner les signes contradictoires qui se bousculaient dans sa tête. Le danger. L’urgence. » 
Il court vite, Jamal, très vite. A cause de sa prothèse à la jambe et autres coups du sort, il a un destin à rattraper et l’ambition de devenir le premier handicapé à réaliser l’une des courses d’endurance les plus ardues du monde, l’Ultra-Trail du Mont-Blanc. Parti s’entraîner, ce matin de février, sur la plus haute falaise d’Europe, il a d’abord remarqué l’écharpe rouge accrochée à une clôture ; puis la vision d’une femme, incroyablement belle, les yeux rivés aux siens, prête à sauter dans le vide. Ils sont seuls. Le temps est suspendu. Ultime recours, Jamal lui tend l’écharpe, mais la femme bascule. 
Quelques secondes plus tard, sur les galets glacés de la plage déserte, Jamal trouve le corps inerte de l’inconnue, un filet de sang qui s’échappe du crâne. A son cou, l’écharpe rouge. Ceci est la version de Jamal. 
La vraie? 


Ma « touche » perso:

Voila le deuxième roman de Michel Bussi sorti ce mois-ci en format Pocket. Maman à tord son tout dernier Grand Format m’a moyennement emballé, c’est un bon roman mais il n’est pas aussi tortueux que celui-ci. Mais alors celui-là mes amis, il est bluffant !

Ce roman m’a fait fumer les méninges …. je me suis creusée le ciboulot pour comprendre, avant la fin bien évidement, le pourquoi du comment ….Eh bien verdict je suis très mauvaise aux échecs !!

Jamal, un jeune maghrébin unijambiste, en vacances en Normandie, s’entraîne tous les matins pour la plus ardue des courses l’Ultra-Trail du Mont-Blanc. Un matin il se retrouve nez à nez avec une jeune femme magnifique, presque irréelle, qui saute du haut d’une falaise. Le problème, elle a autour du cou l’écharpe qu’il lui avait tendu pour la sauver, écharpe avec ses empreintes. Et les deux seuls témoins étaient en bas de la falaises et ne peuvent témoigner qu’il a tenté de la sauver et non le contraire. 

Belle. Pourtant, dans l’instant, Jamal ne trouva pas l’image érotique. Surprenante, émouvante, troublante, mais rien qui puisse relever de l’attirance sexuelle. Quand il y repensa plus tard, pour l’expliquer, la meilleure comparaison qui lui vint fut celle d’une oeuvre d’art lacérée. Un sacrilège, un mépris inexcusable pour la beauté.


Une intrigue banale me direz vous ! Et je pourrais vous répondre « oui » tant que l’auteur n’avait pas commencé à jouer avec toutes mes convictions dans cette histoire. On perd pied ! On n’a même plus confiance en notre personnage principal, notre narrateur! C’est dire si on navigue en eaux troubles !

J’avoue je me suis vue comme une poupée de chiffon qu’on ballade tranquillement d’une histoire sortie de l’imagination d’un môme. Un coup je suis une gentille, un coup la méchante. Mais jamais je ne sais qui je suis réellement! Purée, quel tour de force !!!

Un roman digne d’un grand film dont l’acteur principal, serait pour moi, Saïd Taghmaoui. Enfin, en apnée totale j’ai lu de rebondissement en rebondissement cette fin magistrale ! Seul bémol les quatre dernières pages un peu trop fleur bleue …
Bref, ce roman est topissime !!!

Mon score:

4-5-bis




Palmarès de l’AUTEUR:

Professeur de géographie à l’université de Rouen, Michel Bussi a publié aux Presses de la Cité
Nymphéas noirsUn avion sans elle, Ne lâche pas ma main, N’oublier jamais et Gravé dans le sable.
– l’auteur français de polars le plus vendu en 2013 (source GFK) ;
– 5e meilleure vente française 2014 dans Le Figaro littéraire ;
– près de 480 000 exemplaires vendus d’Un avion sans elle, toutes éditions confondues ;
– deux romans en cours d’adaptation audiovisuelle et vingt-cinq traductions.

Publicités

6 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s