La dernière conquête du major Pettigrew – Helen Simonson

Quatrième de couverture:

À Edgecombe Saint Mary, une tasse de thé délicatement infusé est un rituel auquel, à l’heure dite, le major Ernest Pettigrew ne saurait déroger. Désormais veuf, ce parfait gentleman retraité du Royal Sussex a pour seule compagnie ses livres, ses chers Kipling et quelques amis du club de golf — tous occupés à fuir leurs dames patronnesses. Et ce n’est guère son fils, dévoré par l’ambition et les jeux du pouvoir de la City, qui saurait être le complice de ses vieux jours.
Quand l’amour se présente soudain à lui sous les traits de la douce Madame Ali — l’épicière d’origine pakistanaise et de confession musulmane —, la communauté villageoise s’émeut, l’équilibre familial vacille. Le major, si respectueux des traditions, saura-t-il mener sa dernière conquête, contre les convenances, la vox populi et … lui-même ?
Hélène Simonson nous plonge avec délice dans un univers so british de campagne anglaise, de folklore et d’imaginaire colonial, et le confronte aux questions de notre temps. Sous sa plume alerte, on se laisse envoûter par la romance et les charmes éternels au royaume de Sa Gracieuse Majesté.


Ma « touche » perso:

(un petit flashback: lecture de l’année dernière) 

Le major Pettigrew est l’anglais par excellence, raffiné, bourré de principe, maniéré .. il se retrouve au bord des convenances de la vieille aristocratie anglaise quand il constate qu’il a un coup de cœur pour la commerçante du village, une veuve d’origine pakistanaise. Merdouille une étrangère !! qui tiens une épicerie ….rhaaa  on commande pas son cœur mais des fois il a vraiment des fautes de goûts !! Comment notre major, lui si bien né peut s’en sortir.

De plus il est empêtré dans les ennuis entre la succession de son frère, l’organisation d’une soirée de son club de golf et son fils un arriviste de première .. Saura t’il faire les bons choix, et transgresser toute une génération d’étiquettes?


Les personnages sont vraiment attachants ! Maintenant je pense que c’est plus un roman de nénette que pour un bad boy 😉 

Ce roman est un antidépresseur ! Son humour so british est excellent. Une divine comédie (ah mais bien plus facile à lire que celle de Dante!)

– De nos jours, les hommes attendent de leur femme qu’elle soit aussi époustouflante que leur maîtresse.
-C’est atroce. Comment donc les distingueront-ils l’une de l’autre ?


un roman exquis, j’ai passé un très bon moment lecture avec une petite impatience car purée qu’ils sont empotés dans les bouquins !!!! (mouais je sais, je ne vais pas en faire toute une histoire…)

Mon score:

4-5-bis



Palmarès de l’AUTEUR:

Une auteur née en Angleterre mais ayant passé une grande paritie de sa vie aux Etats Unis. 
Diplômé de la London School of Economics, une maîtrise de Stony Brook Southampton, elle est une ancienne directrice de la publicité de Voyage.
Sa famille est originaire du Sussex et vit près de Rye, elle aime les villages pittoresques de cette région.
Plusieurs écrivains ont vécu dans cette région : Kipling, James, V Woolf, écrivains qui l’ont inspirés

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s