La tyrannie des apparences – Valérie Clo

Quatrième de couverture:

La plupart des vieux détestent les jeunes. C’est comme si on était des pestiférés, des moitiés d’homme. Il nous faut conquérir notre place, trimer avant d’être trouvés dignes d’intérêt. Ils ont oublié qu’ils sont passés par là eux aussi, et ne veulent surtout pas s’en souvenir. La jeunesse est maudite et chaotique, c’est une période entre parenthèses où l’ennui est mortel. Mais la jeunesse est tellement courte, lorsque l’on peut vivre jusqu’à presque deux cents ans.’ Une société où la vieillesse est devenue l’âge d’or. Où le passé et son culte du jeunisme ont été rayés des mémoires. Où rien ne peut advenir de bon pour l’être humain avant quarante ans. Où tous ceux qui le peuvent paient des fortunes pour avoir le plus rapidement possible de belles rides et de beaux cheveux blancs… 
Après Les Gosses, La Tyrannie des apparences est une fable qui se moque de notre société et de ses travers.

Ma « touche » perso:

Enfin un bouquin qui remet les choses à leurs places …. Plus on vieilli et mieux nous sommes …Ah ouf Merci Valérie Clo, il fallait le dire !!! Non mais ….

Alors pour les p’tits jeunes cela ne sera pas d’un grand réconfort mais pour quelqu’un comme moi (qui vient de fêter ses 40ans), je vois mon avenir avec beaucoup plus de plaisir 😉

Bon sérieusement, Thalia à 18 ans. Pour son cadeau d’anniversaire elle reçoit le plus beau des cadeaux, des injections pour la faire vieillir prématurément. La jeunesse n’a pas la cote, bien au contraire… Les jeunes sont laids ! La société n’a d’yeux que pour les quadras et plus. D’ailleurs votre vie professionnelle ne commence que vers 40 ans. La seule solution pour les gamins sortie de l’adolescence c’est de se métamorphoser en vieux…


J’ai presque dix-huit ans, et je traque mes premières rides avec impatience. Je ne peux espérer un emploi avant une vingtaine d’années. En attendant, je dois regarder les vieux prendre les bonnes places. On est tous dans le même bateau, mais ce qui est réconfortant c’est qu’un jour viendra où nous aurons enfin le pouvoir. Et croyez-moi, on l’appréciera, on regardera les jeunes galérer avec leur peau de bébé, et on se rappellera le temps de la jeunesse sans aucune nostalgie.

Bien évidemment, rien est simple pour notre jeune Thalia, bon en même il fallait bien corser un peu les choses  sinon le bouquin aurait été plat, surtout lorsqu’elle rencontre Loïs, un jeune homme de 25 ans. Alors là catastrophe, deux jeunes ensembles cela ne va plus du tout !

Avec un humour d’une finesse de dentellière, Valérie Clo se moque avec délice de notre société, de notre perfection de l’être humain, de la technologie pour rester jeune…L’originalité de ce roman est géniale. Elle a ce don,ce talent qui nous permet de faire défiler les mots à la vitesse d’un avion de chasse. A peine commencé que ce roman est déjà lu …Mais dans son sillage, il reste un petit quelque chose, un regard différent de nos codes.

Mon score:

4-5-bis



Palmarès de l’AUTEUR:

Née en 1970. Etudes scientifiques et communication. Travaille dans l’audio-visuel. Vit en région parisienne. Dernier livre paru Amours et cha-cha-cha, chez Calmann-Lévy (2004). 

Publicités

4 comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s