Le carnaval des hyènes – Michaël Mention

Ma « touche » perso:

 
Ce roman est sorti vainqueur de la chronique  » A vous de trouver ma prochaine lecture !«  et je vous en remercie. Car en toute honnêteté, je n’ai jamais lu un livre pareil ! Très proche de nous par l’actualité et surtout très proche de ma vision de la télévision et de nos gouvernements …C’est pour cela que je ne regarde plus la télé depuis bien longtemps ! Et pour tout vous avouer, je dois être l’une des rares à n’avoir jamais regardé l’émission qui se passait dans un loft. Quand aux autres, n’en parlons pas. Ma télé ne me sert qu’à regarder les reportages sur France 5, après ce n’est qu’un écran pour regarder des DVD (voila pour la séquence intime !).
 
Ce bouquin commence sur une musique de Megadeth, pour ceux qui ne connaissent pas c’est un  groupe de thrash métal américain, elle donne un rythme de folie à une course poursuite et fusillade en Amérique.
 
De l’autre côté de la planèteCarl Belmeyer présente le JT sur une grande chaîne nationale. Carl Belmeyer est un personnage faussement gentil, tout en paraître. En vérité, il est nombriliste, vénale, arriviste, arrogant, la liste est longue. 
 
Et puis, l’émission de télé-réalité de cette même chaîne rencontre un énorme problème. L’une des participantes meurt en direct. 
 
La population crie au scandale, les larves du petit écran d’hier deviennent les charançons de la télé d’aujourd’hui.
 
Afin de redorer le blason, remonter à la bourse, retrouver les publicitaires et surtout les actionnaires, il ne reste qu’une solution : Envoyer le journaliste numéro 1 au Liberia. Carl Belmeyer accepte monnayant argent, hôtel et surtout espérant en faire le moins possible.
 
Bien entendu rien ne se passe comme prévu; arrivé sur place, Carl est kidnappé ! 

Je sirote mon verre en observant mes compatriotes. Entre deux banderoles, j’aperçois des « artistes engagés ». Ici, Cali. Là-bas, Jamel et les inévitables Bacri-Jaoui. Des bouffons de gauche, pour une fois unis à Zemmour et autres bouffons de droite. Puis, il y a nos chers politiciens. Depuis la mort de Barbara, ils se disputent son cadavre dans l’espoir de se refaire une vertu. On vire du Rom, on taxe du retraité et on casse du chômeur mais on condamne la « télé-poubelle » au nom de la dignité.

Sous son air de fiction, Le carnaval des hyènes est très documenté. Nous avons d’ailleurs un historique de la télévision année après année, que j’ai adoré. Nous avons aussi un auteur sans langue de bois et j’avoue que cela fait un bien fou ! Alors Merci Michaël Mention !! 
 
Si l’on doit décrire ce roman en quelques mots alors ce serait pour moi : Phrases simples mais parfois incisives. 
 
Alors quoi vous dire pour que vous lisiez ce roman ??? 
-Des menaces !!! Si vous ne lisez pas « Le carnaval des Hyènes » je me fais sauter le bouchon !!! (un petit rosé fera l’affaire ) 
– Des prédictions !!! Si vous ne lisez pas « Le carnaval des Hyènes » une pluie de malheurs s’abattra sur tous vos multimédias …….
– Des promesses !!!   Si vous lisez  « Le carnaval des Hyènes », je vous promets que la Duchesse Bidule va tromper son mari avec le Lord Untel… Du coup, on ne sait qui est le père du futur Prince Trucmuche .
 
Je vous passe la numérologie, astrologie …car comme le dit si bien Carl 

Plus une étoile est grosse, plus la fin de son existence sera cataclysmique.
Je suis une star. Une putain de grande star.


Mon score:
4-5-bis


 
Quatrième de couverture:
 
Carl Belmeyer, arrogant présentateur de JT est faux, manipulateur, un authentique sale type. Ancien reporter de terrain, il vire ses collaborateurs sur un coup de tête, se moque de son audience, et sniffe de la coke.

Soudain, un scandale secoue la chaîne : dans son émission de téléréalité Villa Story, une candidate meurt après avoir été giflée par un concurrent.

Il faut redorer le blason de la chaîne, restructurer… Belmeyer doit changer ! Il est dépêché au Liberia, déchiré par la guerre civile, pour qu’il reprenne son rôle de journaliste engagé, et faire croire que la chaîne se recentre sur l’important, l’info.
Publicités

12 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s