Il n’y a pas que nous qui voyageons …il y a les livres aussi (semaine 44)

Je reviens cette semaine pour un nouveau bilan des lectures de mon petit train de banlieue…un bilan un peu léger dû aux vacances scolaires …Et puis je pense que certains font exprès de ne pas me montrer leurs couvertures …pffff, on est pas aidé !

Attention, c’est partie …

Le bilan de la semaine dernière (26/10 au 30/10) :

  • Carl Royer (Femme de Vikings)
  • Nora Fraisse (Marion 14 ans pour toujours)
  • Blandine Le Callet (LLa ballade de Lila K)
  • JC Grangé (Lontano)
  • José Rodrigues dos Santos (La formule de Dieu)
  • Bernard Werber (L’oeil du cyclope)
Donc pour ma part 2 romans totalement inconnus ! Voyons voir cela de plus près ..

Printemps 1951, deux espions de la CIA épient une rencontre de la plus haute importance entre David Ben Gourion, « premier » Premier Ministre de l’État d’Israël, et Albert Einstein. L’objet de leur discussion : l’obtention de l’arme nucléaire par le jeune état juif et l’existence de Dieu.

Cinquante ans plus tard, Tomas Noronha, expert en cryptologie, est appelé au Caire par une mystérieuse jeune femme. Sa mission : déchiffrer un cryptogramme caché dans un document détenu par le gouvernement de Téhéran.Un manuscrit écrit de la main d’Albert Einstein dont le contenu pourrait bousculer l’ordre mondial. 

Tomas Noronha devient alors un agent double censé collaborer avec les Iraniens pour informer l’Occident. Mais au cours de son enquête, il découvre que le fameux manuscrit contient beaucoup plus de choses que ne l’espéraient ses différents commanditaires.

Il serait tout simplement la preuve scientifique de l’existence de Dieu. 

Seconde moitié du IXe siècle, quelque part dans le comté de York. Terrifiés, bourgeois et paysans se terrent dans leurs villages : partout dans la campagne, débarqués sur le littoral comme chaque printemps, les Danois rôdent, pillent et violent. Emportée par la tourmente, Nora, jeune saxonne encore vierge, découvre le sexe et ses plaisirs face à l’ennemi juré. Les Vikings sont brutaux, insensibles, sans pitié. Pourtant, ils éveillent en elle des fantasmes dont elle n’avait pas soupçonné l’existence. Jusqu’où une paysanne retournée par le stupre peut-elle aller pour assouvir ses pulsions ? La loyauté, l’honneur, la raison? Ces mots ont-ils encore du sens face à l’appel du sexe ?Épisode 1. Où Nora rencontre Halfdan, prisonnier danois à la virilité envoûtante?


Autant le premier me parait dès plus sympathique autant le second ce n’est pas du tout ma lecture de prédilection …

Voila, c’est terminé …pour lire l’article précédent, c’est ici

Et vous quel livre se balade avec vous en ce moment ??
Publicités

2 comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s