Comme une ombre dans la ville – Nicolas Zeimet

Ma « touche » perso:

J’avais déjà été bluffée par le premier roman de Nicolas Zeimet (un de mes coups de coeur 2015) mais là j’en suis restée, excusez moi de l’expression, sur le cul ! Cela va faire une semaine que j’ai terminé ce roman et j’y pense encore. J’essaie de trouver une faille, un truc qui pourrait me faire dire « Attendez, mais là voyons c’est pas possible » mais non ….Peux pas !

Cet auteur se joue de nous ! Du début à la fin !!! C’est un serial killer des mots .. Il m’a tué ..(sans la faute :p)
Vous allez dire:  » Bon, elle en fait un peu trop là ! Elle exagère… »
Et moi, je vais vous répondre, d’une voix un peu fluette : ‘Ba non, soit je suis super naïve, soit il m’a totalement bluffé » ….Et je vous entend dire tout doucement « Naïve » .
Ce roman est divisé en trois partie pour trois personnages. Il n’y a rien de plus immersif, justement, que se trouver dans la peau des personnages principaux.
Nous avons donc en premier lieu Jérome, un dessinateur Français. Personnage introvertie, solitaire, vivant dans sa bulle qui va se lancer à la poursuite d’un tueur en série qui sévit à San Franscico.

Car pour être tout à fait honnête, je crois qu’en m’entourant de personnages d’encre et de papier, je cherche surtout à fuir les êtres de chair et de sang.

Un jour il se rend chez son ostéopathe avec qui il va entretenir une liaison, personnage de notre seconde partie.

— Tu sais quoi ? a fait Lorie Jo. Quand j’ai pas le moral, je me dis que quand j’étais un spermatozoïde, j’ai été la meilleure, et ça va tout de suite mieux ! Et tu sais que j’en connais un rayon en spermatozoïdes, avec tout ceux que je vois passer.
— Très classe, je croirais entendre mon détective privé…

Et pour finir, nous serons dans la peau du serial killer en personne !
Trois parties donc pour trois personnalités différentes. L’auteur nous offre du coup trois styles littéraires : Fantastique, Romance puis Thriller. Une montée en adrénaline … D’ailleurs ce roman devient  difficile à lâcher plus on avance dans cette histoire.
Deux romans de lus de Nicolas Zeimet et je peux dire que c’est deux superbes bouquins !! J’attends avec impatience maintenant de lire le suivant, je vais devenir une Zeimetaddict 🙂
Est-ce que je vous conseille de le lire ?? Je pense que c’est explicite, mais sait-on jamais. OUI


Mon score:

5-5-bis

  • Originalité 
  • Facilité de lecture 
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur  

Quatrième de couverture:

A San Francisco, le Tueur des collines assassine des femmes blanches d’environ 35 ans et les marque d’une entaille au poignet. Jérôme Dubois, auteur français de bandes dessinées vivant en Californie, se lance à la poursuite du serial killer pour pimenter sa vie. Mais, rapidement, il devient la cible du tueur.

Publicités

4 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s