Entre mes mains le bonheur se faufile – Agnès Martin-Lugand

Ma « touche » perso:
 

J’ai beaucoup aimé cette lecture. Comme pour les deux autres romans lu d’Agnès Martin-Lugand c’est un livre très girly…

Si vous n’êtes pas fleurs bleues, passez votre chemin !
 
Ce roman raconte une reconversion professionnelle, entre autre ! Iris est une jeune trentenaire, mariée à Pierre, un médecin, et n’est pas très épanouie. Délaissée par son mari et progressant dans un milieu professionnel qui ne lui convient pas du tout, elle rumine ses ambitions de jeunesse. Son rêve c’était le couture ! Mais ses parents ne l’entendaient pas comme ça… Lors d’un repas familial, elle découvre qu’on lui a menti et obligé à suivre une voie qui n’était pas la sienne ! Forte de cette révélation, elle plaque son boulot, et s’organise avec son conjoint afin de partir sur Paris pour suivre une formation. Et pourquoi pas être heureuse et voir ses rêves se réaliser !

J’avais trente et un ans, un mari bien plus préoccupé par sa carrière que par sa femme – qui venait de se rappeler que nous devions avoir une famille nombreuse ; un travail dont le seul mérite était de m’empêcher de tourner dingue, seule et perdue dans ma grande maison vide. Je n’étais que la femme de Pierre. Rien d’autre. Je savais pertinemment ce que l’on attendait de moi : que je sois une petite femme gentille et docile, souriant béatement aux exploits professionnels de son cher et tendre, et bientôt une mère au foyer exemplaire, enchaînant les grossesses et accompagnant les sorties scolaires. J’entendais déjà ma belle-mère me dire à quel point c’était merveilleux que je sache coudre : « Vous pourrez faire les déguisements pour l’école et la crèche vivante. » Les femmes de médecins n’ont pas besoin de travailler. Je refusais cet archaïsme.

Alors oui ce n’est pas d’une grande originalité, une jeune femme en quête identitaire, qui stagne dans sa petite vie de province et qui se retrouve embarquée dans un monde de paillette. Un homme ténébreux qui lui tourne autour, mais ce n’est pas un homme « bien ». Malgré tout, il bouscule  un peu son petit cœur. Le seul élément un peu marquant, est le personnage de sa mentor, Marthe. Personnage énigmatique, dominateur et très influent.

Il faut avouer que ce n’est pas d’une grande nouveauté mais la plume de l’auteur est pleine de sensibilité, de délicatesse pour ses personnages, qu’elle nous imprègne des doutes, des remises en cause, des joies, des petits bonheurs du roman.

Pour résumer, si vous avez besoin d’espoir et de tendresse. D’un peu d’amour et de beauté. De faire battre votre cœur à un tempo un peu plus rapide…Lisez ce roman ! Un très bon moment lecture garantie !

 
 Mon score:

3-5-bis

  • Originalité
  • Facilité de lecture 
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur
Quatrième de couverture:
 

Depuis l’enfance, Iris a une passion pour la couture. Dessiner des modèles, leur donner vie par la magie du fil et de l’aiguille, voilà ce qui la rend heureuse. Mais ses parents n’ont toujours vu dans ses ambitions qu’un caprice : les chiffons, ce n’est pas « convenable ». Et Iris, la mort dans l’âme, s’est résignée.
Aujourd’hui, la jeune femme étouffe dans son carcan de province, son mari la délaisse, sa vie semble s’être arrêtée. Mais une révélation va pousser Iris à reprendre en main son destin. Dans le tourbillon de Paris, elle va courir le risque de s’ouvrir au monde et faire la rencontre de Marthe, égérie et mentor, troublante et autoritaire…
Portrait d’une femme en quête de son identité, ce roman nous entraîne dans une aventure diabolique dont, comme son héroïne, le lecteur a du mal à se libérer.

Publicités

6 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s