Le grand n’importe quoi – J. M. Erre

Ma « touche » perso:

Voila le dernier J.M.Erre et je peux vous dire qu’il est tout aussi loufoque que son titre le laisse entendre.
Le seul livre lu jusqu’à présent de J.M.Erre était Le mystère Sherlock qui était déjà bien farfelu dans son genre ! Donc pas de grande surprise à ce niveau là, je sais jusqu’où l’auteur peut aller !
Le personnage principal de cet histoire est une jeune homme assez effacé, dominé par sa copine et à qui il arrive mésaventure sur mésaventure.
D’ailleurs, cette soirée du samedi 7 juin 2042 à 20h42 précise commence la plus extraordinaire mésaventure d’Arthur ! Parti faire la fête dans un village avec son amie, on le met à la porte de la soirée déguisée. Il se retrouve à déambuler en tenue de spiderman dans ce village. Il faut avoir en tête qu’en 2042, il y a tout de même 2 ou 3 choses qui différent de notre quotidien : Madagascar est la première puissance mondiale, Monaco est devenu islamiste, et il y a des élevages de lémuriens ….Bref, voila notre Arthur qui va de rencontre en rencontre, d’humiliation en humiliation, inlassablement de 20h42 à 20h42 …
D’ailleurs ce roman me fait penser à deux films :
Mars Attacks pour son côté burlesque et son invasion d’extraterrestres et Un jour sans fin tout simplement parce que notre personnage revient systématiquement au même endroit à la même heure ( 20h42) toutes les 3/4 heures.
 Maintenant sous ses airs déjantés se cache d’une part un véritable hommage à la science fiction (littéraire ou cinématographique). De grandes références sont citées dans ce roman comme Guide du voyageur galactique, la guerre des mondes ….L’auteur connait les classiques du genre !
 Et d’autre part, sous les traits de deux poivrots, une réflexion bien plus profonde  de philosophie, physique cantique.
Sans oublier, les clins d’oeil aux musiques des années 80.
Ce roman est aussi une critique drolissime de la télé-réalité, de nos multinationales, religions, écologie ….tout y passe !
Ce roman c’est du grand n’importe quoi qui a du sens !

Mon score:

4-5-bis

  • Originalité   
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur


Quatrième de couverture:

L’action se déroule le samedi 7 juin 2042, à 20h42. Durant cette minute qui n’en finit jamais, de nombreux personnages vont se croiser dans les rues d’un petit village de la campagne française après l’apparition d’une soucoupe volante et la tentative d’enlèvement d’un villageois par des extraterrestres. Parmi eux, on suivra notamment le destin de : Lucas, un réfugié monégasque qui n’aurait jamais dû se rendre avec sa future ex-fiancée à une soirée costumée pleine de culturistes ; Alex, un auteur de science-fiction en panne d’inspiration qui n’aurait jamais dû ouvrir sa porte à Marilyn Monroe ; le Grand Joël, auteur de L’Incroyable Révélation, un modeste essai qui apporte une réponse définitive aux plus grands mystères de l’univers ; Madeleine, maire du village et conceptrice d’une technique imparable pour échapper aux angoisses existentielles ; Bob et Douglas, les philosophes du bar local, qui commentent l’action avec l’ampleur lyrique d’un choeur antique (ou presque) ; et, en guest star, Alain Delon, dans un rôle inédit.
Dans ce nouveau roman jubilatoire de J.M. Erre, c’est le monde de la science-fiction qui sert de terrain de jeu. Pour le plus grand plaisir du lecteur, voici des péripéties et des personnages décalés dans une histoire qui traite de mécanique quantique et de peur de l’autre, de paradoxe temporel et de gobage de poulpe. Tout cela au service d’un mystère qui trouvera sa solution en dernière page. Le Erre 2016 est un très bon cru !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s