Le Skyraff – Florence Gindre

Ma « touche » perso:

La particularité de ce roman c’est qu’il est écrit à quatre mains ! Celles d’une mère et de son fils de 13 ans. C’est en soi une superbe aventure que la leur ! Maintenant qu’en est-il de ce roman ?

Le Skyraff est un roman initiatique fantastique.
Un jeune garçon, Espa, se voit confier un œuf par un elfe mourant. Peu de temps plus tard, l’œuf éclot et en sort un animal digne de la mythologie. Une sorte de loup avec des ailes. Cet animal, un Skyraff,  parle et révèle à Espa qu’il y a un lien particulier qui les unis. Sa naissance  permet au Bien de progresser sur le Mal ! Le Mal étant l’empereur lui-même ! Ce dernier va d’ailleurs envoyer toute une armée détruire le village d’Espa, le poussant à fuir et à découvrir petit à petit son passé, son présent et construire son avenir !

On sent dans ce roman une très grande inspiration du roman de Christopher Paolini « Eragon ». J’ai retrouvé beaucoup de similitude ce qui n’est pas pour me déplaire vu que j’ai aimé celui-ci.

Il y aussi un petit côté Rick Riordan avec son personnage de Percy Jackson mi-homme mi-dieu. Ici, Espa est mi-elfe mi-dieu.

Finalement, la sauce prend avec tous ces éléments différents ! On passe un bon moment. Je conseille toutefois plutôt ce roman pour un lectorat jeune qui se verra moins exigeant, notamment sur l’espace temps de l’histoire. Un adulte est beaucoup plus tatillon …Oui il faut le dire, on est chiant des fois !!!
Malgré tout un adulte peut le lire , la preuve 😉

Mon score:

  • Originalité

  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur



Quatrième de couverture:

Un elfe meurt en confiant un œuf mystérieux au jeune Espa : celui d’un Skyraff, un loup ailé. Entraîné malgré lui dans un tourbillon d’aventures, poursuivi par les sbires de l’Empereur, l’adolescent bravera les plus grands dangers, se confrontera à la magie pour survivre et luttera pour le continent.

Thomas Gindre, 13 ans, a imaginé cette histoire inspirée par Eragon et d’autres récits initiatiques. Florence Gindre, sa mère, l’accompagne et coécrit ce périple, entre mythologie et magie, sur un continent où les mortels sont menacés d’extinction. 

Publicités

4 comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s