Journal d’un vampire en pyjama – Mathias Malzieu

Ma « touche » perso:

Oh que j’aime Malzieu, le chanteur, le poète et je viens de découvrir un peu l’homme et son combat incroyable.

Lors de ma lecture du plus petit baiser jamais recensé j’avais écrit ceci :

« Les romans de Mathias Malzieu sont toujours remplis de jolies images, vous fermez les yeux et vous partez dans un monde où se mélange couleur , odeurs sucrées et suaves, un lit de plume et des micros mains qui vous papouille le cœur !!! Bref, il vous fait vivre des sensations totalement inconnues jusque là ! Cet auteur a un brin de magie de perlinpinpin, un peu de la douceur aérienne de barbe à papa et d’énorme bras (genre Monsieur Patate) pour vous bercer dans son univers!« 

Dans ce roman, il essaie de s’échapper mais la réalité se rappelle à lui ! Il nous livre son combat contre la maladie. Une maladie rare qui l’emprisonnera à deux reprises dans une chambre stérile. Maintenu en vie grâce à des poches et des poches de sang à s’en vampiriser ! Notre vampire en pyjama nous offre ce journal d’une année de sa vie. Sa confrontation avec Dame Oclès et son épée. N’oublions pas que cet homme est un poète !

L’homme est un homme-enfant, un rêveur, c’est sa bulle d’oxygène. Avec ses mots et son regard incroyable sur les autres, sur le monde qui l’entoure, on découvre son univers, son chez lui, son entourage.

L’homme est un passionné aussi ! Il va au bout de ses projets. Retardant le plus possible sa prise en charge hospitalière afin d’assister à l’avant-première de sa création, de son bébé « jack et la mécanique du coeur ». Les interviews, plateau télé qui vont avec …

Rien ne l’arrête ! Sa créativité est toujours là et bien là ! Il va jusqu’à créer Eggman reccord (le plus petit studio d’enregistrement !

« Fonder Eggman Records pour moi, c’est comme fonder un parti poétique. Tout est instinctif, instantané dans un esprit de partage ludique. Le Eggman Records studio est sans doute le plus petit studio jamais recensé. Il s’agit d’un siège-œuf qui a le double super pouvoir de sonner comme une très douce cabine de speak et de désinhiber les gens qui y enregistrent. C’est un label de spoken words, de rock n’ roll miniature joué avec des « toy instruments » et tout ce qui passe sous la main. Eggman Records est dans l’esprit d’un polaroid musical. (Mathias Malzieu sur difymusic) « 

 

Je vous laisse avec sa chanson, car comme vous le savez peut-être chaque livre à son album ! Ce roman est très touchant. Son univers a de tels saveurs qu’on y resterait des heures et des heures à s’y enivrer !

Mon score:5-5-bis

  • Originalité
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur



Quatrième de couverture:

Journal intime tenu durant l’année où M. Malzieu a lutté contre la maladie du sang qui a altéré sa moelle osseuse et la mort personnifiée, Dame Oclès.

Publicités

7 comments

  1. Il est passé à La grande librairie pour avoir reçu le prix France Télévision. Je le connais assez peu mais je vais sérieusement m'intéresser à sa musique, à ses mots et maux. Un combat contre la maladie est difficile mais il semble y réussir avec force et humour.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s