Bloody Glove – Bob Slasher

Ma « touche » perso:

J’ai voulu tenter la nouvelle collection des Editions Mosésu avec le roman Bloody Glove, Me suis dit que j’avais beaucoup aimé, au temps de ma jeunesse, Freddy et ses griffes sans oublié son humour. Au final, je n’ai pas vraiment accroché pour deux raisons, je vous explique tout ça !

Commençons par vous poser un peu l’histoire, que vous sachiez de quoi on cause tout de même !

Fred est un pauvre type, largué par sa copine et dominé dans la vie en générale. C’est aussi un grand fan des films d’horreur. Quand je dis fan, c’est au point d’aller aux réunions de fans hein, et d’avoir la tenue complète de Freddy Krueger chez lui !
Bref, alors qu’il tente de se suicider et qu’il n’y arrive pas, il se dit que c’est plutôt les autres qui devraient mourir. Commence alors une virée sanglante.

Tous des enflures.
Coupables désignés. Cibles idéales de ta colère.
Pourquoi essayer de mourir alors que des salauds vivent ?
Pourquoi se punir soi-même quand tant d’autres le méritent ?

Alors qu’est ce qui t’a dérangé dans ce bouquin ??

Alors pour être tout à fait honnête, le côté gore dans un bouquin n’est pas ce que j’apprécie le plus mais avec une certaine subtilité et de l’humour cela passe. Ici, je pensais retrouver la « griffe » du héro du film que j’aimais dans mon enfance. Mais comme pour tout, l’humour est aussi subjectif qu’un avis sur un livre ! Et pour moi, il m’a pas touché.

Le deuxième point, le livre est écrit à la deuxième personne du singulier. Je n’ai pas souvenir d’en avoir lu un autre avec cette particularité mais je me rend compte que cela m’a gêné. Tout le long du livre le personnage se parle à lui-même. Avec un vocabulaire plus ou moins fleuri . Du coup je me suis sentie exclue.

Donc pour résumer, ce livre s’adresse à un public averti ! Il faut aimer l’hémoglobine, les tripes et autres …Le sexe aussi car tout est lié comme toujours !
Si tout cela ne vous effraie pas, alors ce livre est pour vous !

Mon score:


  • Originalité
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture:

« Tous des enflures.
Coupables désignés. Cibles idéales de ta colère.
Pourquoi essayer de mourir alors que des salauds vivent ?
Pourquoi se punir soi-même quand tant d’autres le méritent ? »

Cinéphile averti, révolté contre le monde, Fred a enfin trouvé sa voie. Elle sera aussi tarée que sanglante. Et rendra hommage au septième art, le vrai. Le grand. Celui qui tache.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s