Les infâmes – Jax Miller

Ma « touche » perso:

Je reviens après quelques jours de congé avec le roman de Jax Miller. Une jeune femme rencontrée au salon Quai du Polar de Lyon, avec un look déjanté et un sourire énorme. Son roman me faisait de l’œil, il ne me fallait pas d’autres occasions pour me lancer !

Malheureusement, je devais en attendre trop car il ne m’a pas transcendé comme je le souhaitais.

Pourtant son personnage principal est juste excellent ! Freedom est cachée en Oregon depuis près de 18 ans sous protection du FBI avec une nouvelle identité. Suite à l’abandon imposé de ses deux enfants, elle est alcoolique et a de grandes tendances suicidaires .Elle travaille dans un bar de bikers qui  côtoient les prostituées. Et a un langage fleuri. Vous voyez, tout un personnage !

A part ça , j’ai prévu de me suicider bientôt . Pas tout de suite mais bientôt . J’attendrai que mon bocal de médocs soit plein à ras bord . Je sors les cachets qu’on m’a prescrits d’un sac de plastique blanc . Je ne les prend jamais . Ils me rendent plus cinglée que je ne le suis déjà . Je n’arrive même pas à prononcer leur nom , pourquoi je les avalerais ?

Tout bascule, une nouvelle fois, lorsque son beau-frère sort de prison et que sa fille disparaît. Elle décide de partir à la recherche de sa gamine malgré les dangers.

L’auteur nous lance dans un road-trip un peu fouillis. Plusieurs personnages s’entrecroisent, tous charismatiques et pourtant banal. Plus j’avançais dans le roman et plus je trouvais que c’était « gros » . Le trafic d’armes, le prêtre très sectaire, la belle-famille complètement folle, le frère avocat …Au final, je suis ressortie de cette lecture avec l’impression d’avoir déjà lu ce roman. Pas de surprise !

Ceci étant, l’auteur nous montre une Amérique noire. Nous avons un tableau peu reluisant de cette population de paumés, de flics pourris, de familles qui profitent des moindres aident, de cette bonne femme énorme qui bouffe, bouffe et rebouffe ! On sent un cri, une colère et ça c’était bien !

Du coup, je ne peux pas vous dire que c’est un mauvais roman car ce serait mentir ! C’est un bon bouquin, on le commence et on souhaite connaître la fin, il a une certaine musicalité très agréable. Malgré tout, je ne peux vous dire que c’est le roman à lire de toute urgence car là aussi ce serait mentir !

Mon score:


  • Originalité
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture:

Freedom Oliver, alcoolique et suicidaire, a passé dix-huit ans à se cacher dans une petite ville de l’Oregon, sous protection du FBI. Hantée par son passé douloureux et la mort brutale de son mari, elle souffre d’avoir abandonné ses deux enfants pour échapper à la vengeance de son beau-frère. En apprenant la disparition de sa fille Rebekah, élevée par un pasteur aux croyances radicales, elle part avec l’énergie du désespoir pour le Kentucky. Après tant d’années à se cacher, quitter l’anonymat c’est laisser à son bourreau l’occasion de la retrouver. Et de se venger.

Entre les paumés magnifiques, les flics indélicats, les dégénérés de sa belle-famille et de dangereux fanatiques religieux, son périple tourne à l’odyssée.

Publicités

10 comments

  1. Oui, je m'en rend compte maintenant …Je dois une des rares à ne pas avoir été envoûté par ce roman ! Tout est trop stéréotypé pour moi, plus de simplicité aurait à mon avis donné de la crédibilité au livre … j'attend ton avis avec impatience maintenant 😉

    J'aime

  2. Oui je sais qu'avec Yvan vous avez aimé tous les deux, j'en attendais peut-être trop … Enfin non je ne crois pas, je reste sur l'idée que l'auteur a voulu mettre trop d’éléments dans son roman et qu'avec plus de simplicité j'aurai aimé 🙂 Bises la belle !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s