Alexandre ou la vie éclatée – Alexei Varlamov

Ma « touche » perso:

Alexandre ou la vie éclatée est un roman qui nous raconte la vie d’Alexandre de sa naissance à sa mort. L’histoire d’un jeune homme qui regrette les grands penseurs russes, qui ne trouve pas sa place dans ce monde en mutation. Né d’une famille modèle, ce petit dernier ne suit pas les pas de ses deux grands frères. Ne rêvant que des étoiles, rien n’a grâce à ses yeux. Amoureux invétéré, il va vivre plusieurs vies à travers la Russie.

Les mots de l’auteur ont un certain regret. Regret des grands auteurs, des grands penseurs.. On vit la chute de l’Union soviétique en parallèle de la vie d’Alexandre. La vie socioculturelle évolue. D’ailleurs, le travail du traducteur est à souligner, car à la fin du roman il nous précise les différents éléments entrant dans l’histoire de la Russie (notes essentielles pour les personnes qui ne connaissent pas l’antériorité politique de ce pays) . Ainsi que des précisions culturelles afin de comprendre le texte.

Ce roman prône aussi l’amour et la jeunesse. Puisqu’ Alexandre va vivre plusieurs histoires d’amour, va chercher un équilibre de vie entre passion et envie sans se ranger à la raison comme pourrait le faire un adulte.

Alexander, dit Volker, d’une voie brisée par l’émotion, il y a une chose que je voulais vous dire depuis longtemps. Je ne vous connais que depuis peu, mais c’est comme si je vous avais toujours connu. Et je ne vous comprends pas du tout. Pourquoi ne pouvez-vous pas utiliser tout le talent qui est en vous ? Pourquoi êtes-vous tellement indifférent à vous-même ? Je ne vous comprends pas, Alexander

Il s’éloigne de la doctrine soviétique avec une vie marginale, limite vagabonde.

On retrouve, ici, dans la plume de l’auteur, le romantisme des grands auteurs russes. Cette lenteur et ces mots lourds de sens. Mais il manque le peps et l’humour des auteurs nordiques pour donner de l’entrain à ce roman. On se laisse bercer par la nonchalance du personnage et j’ai perdu un peu d’entrain à ma lecture.

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.
En Positif : Light and smell
En négatif :

Mon score:


  • Originalité                                                         
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture:

Russie. 1963-1993, de Brejnev à Eltsine. Dans sa quête du sens de la vie et, aussi, de Cosette, le seul amour véritable de sa courte existence, le héros, Alexandre, le petit, le sans-grade, le « paumé », traverse, sans la comprendre, et animé de son seul instinct « d’amour et de mort », cette période charnière de la fin prochaine de l’Union soviétique et de l’éclatement de son empire, avec, pour tout avenir, la promesse improbable de l’arrivée d’une Russie dite « nouvelle ».
« Ça c’est un roman ! » s’exclame le lecteur en refermant ce livre. Car il y a tout ici, absolument tout : l’amour et la solitude, le passé et l’incertain présent, le plus improbable avenir, la religion et son absence, la ville et la nature, l’histoire et le particulier, la Russie et le sentiment de celle-ci, ce vieux mystère irréductible, que tous les géants de la littérature russe ont tenté en vain, semble-t-il, de sonder. Elle est là, demeure, noyau caché et incandescent, et pourtant plus menacée par la sourde modernité, son éclatement absurde, qu’elle ne l’avait été par les coups de boutoir du communisme.
L’auteur, un romancier qui sait lire les signes de son temps et un homme qui déchiffre les énigmes contradictoires de l’âme, bref un grand écrivain, nous fait vivre ici les bouleversements de la Russie post-Gorbatchev à travers la vie éclatée de son héros.

Publicités

One comment

  1. Je connais peu la littérature russe, mais j’ai en effet retrouvé une certaine lenteur qui ne m’a pas déplu même si en général, j’affectionne les récits avec du rythme.
    Merci pour avoir inséré le lien de ma chronique 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s