La voix secrète – Michaël Mention

Michael Mention est toujours là où on ne l’attend pas ! Une vraie diversité dans ces romans . La voix Secrète vous emmène en 1835 à Paris. Notre couple royale est mort décapité, le peuple s’est apaisé, mais il ne faut pas grand-chose pour qu’il se révolte de nouveau. Louis Philippe règne, mais les activistes malmènent ce roi qui se durcit de plus en plus. Le peuple meurt de faim encore et s’épuise au travail dans des conditions exécrables . Voilà la toile de fond de ce roman ! Rien à voir avec L’Australie de Bienvenue à Cotton’s Warwick  ou du match de foot de Jeudi noir  . Là, nous sommes dans un polar historique sombre, puant.

Le très célèbre Lacenaire est emprisonné, il attend avec impatiente l’heure du couperet. Le chef de la sûreté, Allard, se retrouve sur les traces d’un serial killer d’enfant. Le problème, c’est qu’il imite les crimes de Lacenaire. Il n’en faut pas plus pour qu’Allard demande de l’aide à son ami Lacenaire.

Ma tête s’encastre dans la lucarne, où le sang d’Avril me réchauffe le cou. Ma vie s’arrête, ma légende débute. Moi, Pierre-François Larcenaire, trente-cinq ans, rejeté par mes parents, broyé par les jésuites et écœuré par les riches, je suis heureux, que dis-je !, fier d’avoir été le premier dandy du crime.

Alors dans un premier temps, je vais quand même vous rappeler la réalité de cette histoire ! Pierre François Lacenaire est né en 1803 à Lyon  et guillotiné le 9 janvier 1836 à Paris. C’était un escroc et criminel français, qui défraya la chronique. Mis en vedette par la presse avec la complicité des autorités dans un contexte politique dangereux, il se fait connaître comme poète-assassin, à la suite de la publication de ses mémoires et de ses chansons. (Merci Wikipédia)

arton1190

La richesse de Michael Mention, pour moi, est sa capacité à nous décrire des lieux. Il me fait penser à Zola sans pour autant que ce cela soit long et rébarbatif. Adorant Zola pour ses descriptions de l’environnement, je dois dire que je suis fan de cette plume immersive. Les passages à la morgue sont peut-être les plus marquants. Au point de chasser les mouches en lisant ! On sent les odeurs nauséabondes, on étouffe de ne pas vouloir respirer.

Je dois dire que c’est mon style littéraire de prédilection, les enquêtes dans un passé historique en France ou à l’étranger. C’est un exercice difficile avec beaucoup de contraintes car même si c’est une fiction, l’auteur se doit de ne pas faire de fautes chronologiques et d’être proche des conditions de vie de l’époque. Les lecteurs, moi la première, sont susceptibles de vérifier une info sur internet. Une erreur donne des conséquences fâcheuses pour le roman. C’est donc un lectorat exigeant. Michael Mention s’en tire brillamment.

Je dois aussi vous avouez que j’ai découvert grâce à ce roman, que le directeur de la Conciergerie de l’époque se nommait Lebel. Comment vous dire que j’avais régulièrement un sourire en pensant à notre auteur rouquin de Sans pitié, ni remords . Le hasard nous fait de petits plaisirs comme ça ! Surtout qu’il lui arrive  quelques mésaventures. Je ne sais pas si Michael Mention s’est joué de ça, mais cela m’a plu.

L’intrigue est prenante, ce roman court doit se faire une place dans votre bibliothèque. Vous devez découvrir cet auteur !

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.
En Positif : dealerdelignes , inspirer et partager
En négatif  ou plus mitigé : Site Babélio

Mon score:

  • Originalité4-5-bis
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture:

Durant l’hiver 1835, sous le règne de Louis-Philippe. Dans un Paris rongé par la misère et les attentats, la police enquête sur un tueur d’enfants, issus des quartiers miséreux. Tous les indices orientent Allard, chef de la Sûreté, et son adjoint vers Lacenaire, le célèbre poète assassin. Incarcéré à la Conciergerie, celui-ci passe ses journées à recevoir des visiteurs et rédiger ses Mémoires. Un autre crime se produit, révélant davantage de similitudes avec ceux commis jadis par Lacenaire. Allard décide de le solliciter, au grand dam de son adjoint, dans l’espoir de résoudre au plus vite cette enquête tortueuse. Entre le policier et l’assassin s’instaure une relation ambiguë, faite de respect et de manipulation. Cette collaboration les entraîne dans les coulisses d’un Paris mystérieux et malsain. Critiqué par ses pairs, Allard s’enlise peu à peu dans ses questions : son ami Lacenaire est-il impliqué dans les crimes ? Si tel est le cas, sa participation à l’enquête ne risque-t-elle pas de nuire à l’enquête et d’aggraver le chaos ambiant ? « Ce roman est inspiré de la vie de Pierre-François Lacenaire, célèbre poète et assassin du XIXe siècle. Soucieux de retranscrire le réalisme de l’époque, j’ai néanmoins choisi de traiter l’intrigue sous un angle moderne… comme l’a été à sa manière Lacenaire, premier criminel « rock’n’roll » de l’histoire de France ». (Michaël Mention)

Publicités

10 comments

  1. Il n’y a bien que Mention pour ainsi surfer sur différents styles sans jamais se perdre, toujours en surprenant et toujours avec sa touche caractéristique qui fait qu’on reconnait tout de même son style. Un puanteur bien différente de Cotton’s Warwick effectivement 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne connais pas cet auteur, du moins, pas encore ! ! La Voix Secrète est dans ma PAL depuis février et je compte lire ce roman cet été ! ! Honnêtement, je ne sais absolument pas à quoi m’attendre, mais l’aspect policier en plein Paris du XIXème siècle m’attire beaucoup ! ! Tu me donnes envie de me plonger dans ce roman. 🙂

    J'aime

    1. Alors n’hésites pas à le découvrir notamment avec son carnaval des hyènes. puis sur le blog tu as aussi une petite ITW faites par les lecteurs du blog 🙂 Quant à la voix secrète vivement cet été alors 😉 Merci pour ton message 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s