Les chiens de Détroit – Jérôme Loubry

Les chiens de Détroit, un roman d’ambiance. Une traque, des enfants disparaissent et un flic qui tire sur la corde raide.

Tout commence par l’assaut d’une maison à Detroit. Des flics, un homme solitaire et des nerfs qui lâchent. L’inspectrice Sarah Berkhamp ferme les yeux sur le passage à tabac de ce suspect qui aurait tué des gamins. Le temps presse, il doit avouer le lieu où il séquestre les autres.

– l, 2, 3, 4, 5, 6, 7. . ., récita Simon d’une voix forte et déterminée. Sept enfants coururent pour échapper au Géant de brume. Ils coururent là où les herbes poussent, mais ne furent pas assez rapides. Tour à tour, leurs gorges craquèrent et plièrent sous les mains épaisses. Aucun d’entre eux ne survécut. 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7… Mais où sont le huitième et le neuvième ?…
– Qu’est-ce que…
– Trouve le huitième et le neuvième enfant. Et la brume se dissipera.

Le géant de Brume, un conte pour enfant qui va tourner au cauchemar. Ce roman a une ambiance étouffante, de par son intrigue ( jamais facile de mettre des enfants avec un tueur en série ), mais également avec sa ville.

Détroit est ici un personnage à part entière. Elle s’essouffle, se meurt. Ses habitants sont esseulés, ruinés et effrayés par ces crimes affreux. Tout imprègne ce désarroi.

Les deux flics de cette enquête sont à l’image de cette ville. L’un est alcoolique et n’espère rien de la vie. Son seul souhait est de trouver ce meurtrier qui a ruiné sa carrière. L’autre entend une voix depuis sa tendre enfance. Est-elle folle ou a t’elle un don ?

Ce premier roman est vraiment efficace et très réussi. Sa force est cette atmosphère, son environnement. Il est plus proche d’un roman noir que du thriller pur et dur.

Jérôme Loubry à l’intelligence de nous offrir un roman rythmé avec ses chapitres courts, alternant deux périodes de cette enquête. Il fait ses premières armes avec ce roman, une chose est certaine il fait partie des noms à retenir.

PS : Je souhaite féliciter le graphiste pour la couverture ! Elle est magnifique 🙂

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.
En Positif : des livres et sharon – julitlesmots

En négatif ou plus mitigé : parenthese de caractere – un bouquin sinon rien

Mon score:

  • Originalité 4-5-bis
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

 Quatrième de couverture:

DÉTROIT A PERDU SES REPÈRES.
SES HABITANTS L’ABANDONNENT.
SES ENFANTS DISPARAISSENT.

2013, à Détroit. Cette ville qui a été la gloire de l’Amérique n’est plus qu’une ruine déserte, un cimetière de buildings.
Cette nuit-là, la jeune inspectrice Sarah Berkhamp mène le groupe d’intervention qui encercle une maison et donne l’assaut. Mais aucun besoin de violence, le suspect attend, assis à l’intérieur. Il a enlevé cinq enfants. Et il est sans doute le Géant de brume, le tueur insaisissable qui a laissé derrière lui sept petits corps, il y a quinze ans. Alors pourquoi supplie-t-il Sarah : « Aidez-moi… » ?
L’histoire s’ouvre donc avec l’arrestation du coupable. Et pourtant, elle ne fait que commencer. À Détroit, personne n’est innocent…

Publicités

19 commentaires

    1. Oui en effet ..Je vais le suivre 😉 il m’a inspiré une nouvelle idée pour mon blog avec un article que se nomme Le savais-tu ? J’approfondie ma lecture par des recherches sur un sujet précis du livre ..Ici c’était très simple car Détroit est intriguant 🙂 Gros bisous ma douce

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s