Le savais – tu ?? Le bulletin des Blacks Panther

Dans le livre Power de Michael Mention on découvre très vite la création d’un journal pour informer et railler la police auprès de la population noire. C’est assez rigolo comme on a l’impression de connaitre une partie de l’histoire alors qu’en réalité nous ne connaissons qu’une partie de la couche visible. Pour ce nouveau RDV de Le savais – tu ?? Je ne vais pas remonter historiquement sur les Blacks Panther puisque le livre est là pour tout vous apprendre et on ne peut faire mieux. Je m’arrête juste sur ce fameux journal 🙂

black-panther-newspaper-panthers-fred-bennett-judi-douglas-sell-papers-panthers-on-every-corner-fillmore-cy-its-about-time-web

Pourquoi un journal ?

Les Blacks Panther ont commencé comme un bulletin de quatre pages à Oakland, en Californie, en 1967, fondé par Huey P. Newton et Bobby Seale. C’était la principale publication du Black Panther Party, et a été vendue dans plusieurs grandes villes à travers les États-Unis, tout en ayant un lectorat international.

Le service d’information du Black Panther Party a publié le journal du Black Panther Party en tant que partie critique de son programme de sensibilisation. Il a été créé pour informer, éduquer et organiser les gens et promouvoir le programme et la plateforme en 10 points que l’on retrouve dans le numéro 2 du journal (et dans la livre de Michael Mention )

Le Black Panther Party Newspaper est également connu sous le nom de Black Panther Intercommunal News Service, Black Panther Black Community News Service, et Black Community News Service, a été publié par le Black Panther Party de 1969 à 1980.

Dans ses dernières années, il a été utilisé pour rallier le soutien des membres du parti qui sont devenus des prisonniers politiques.

Petit à petit 

Le journal BPP est passé d’un bulletin de quatre pages à un journal complet en environ un an et environ 500 numéros ont été imprimés. La première couverture a présenté le cas de Denzil Dowell, un frère assassiné par la police de Richmond. Le BPP a été appelé par sa famille pour enquêter sur ce qui lui est arrivé.

black-panther-newspaper-first-issue-042567-cy-its-about-time-web

Bobby Seale, Elbert «Big Man» Howard et Eldridge Cleaver étaient les premiers éditeurs.

Sam Napier, Andrew Austin et Ellis White de National Distribution à San Francisco ont été le cœur et l’âme du journal. Ils travaillaient des heures interminables à s’assurer que le papier atteignait ses destinations et cherchaient toujours de nouveaux endroits pour «sortir le papier». D’autres centres de distribution se trouvaient à Chicago, au Kansas, à Los Angeles, à New York et à Seattle.

Judy Juanita, étudiante de premier cycle à l’État de San Francisco, a été rédactrice en chef du journal The Black Panther Party à la fin des années 1960 .

Où se le procurer ?

black-panther-newspaper-young-panther-sells-emory-douglas-designed-ppr-cy-its-about-time-web1

 

La circulation était nationale et internationale. Il est sorti tous les mercredis de 1968 à 1971, The Black Panther Party Newspaper était le journal noir le plus lu aux États-Unis, avec un tirage hebdomadaire de plus de 300 000 exemplaires. Il était vendu pour 25 cents. Chaque Panther était tenu de lire et d’étudier le journal avant de pouvoir le vendre.

Il contenait des nouvelles nationales et internationales.

Au début, chaque personne qui vendait le journal recevait un centime de chaque copie.

 

 

RDV Mercredi pour la sortie de Power de Michael Mention

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s