Dans le ventre du loup – Héloïse Guay de Bellissen

En ouvrant ce livre, je ne me doutais pas que je serais propulsée dans une vieille affaire criminelle, dans l’abomination. Dans le ventre du loup justement. Et dans celui d’une petite fille innocente.

Héloïse Guay de Bellissen nous raconte son histoire, ou plus exactement celui de sa famille. Elle ouvre les portes d’un secret que tout le monde a tu. Qui a détruit et ravagé l’équilibre. Elle nous parle de sa découverte, adulte, de l’horreur sur une enfant, sa cousine.  Dans le ventre du loup est son enquête, son émoi, son cri du cœur.

Marcher dans les décombres de soi et essayer de reconnaître un nom. Aller se balader du côté des ruines de souvenirs, mais rien, que dalle, le cerveau est bousillé. Sensation que de grands arbres sont en train de prendre racine. Une forêt naissante, avec un crépuscule, l’odeur de la terre retournée, une guerre, bon Dieu, où sont les sages-femmes ? On n’accouche pas seule d’un fait divers !

Héloïse Guay de Bellissen m’avait déjà bouleversé et particulièrement étonnée avec son roman Les enfants de choeur de L’Amérique. Elle s’intéresse aux monstres, aux déviances, aux côtés sombres de l’humanité. Aujourd’hui, elle comprend pourquoi ! Elle a mis le doigt sur ce besoin de comprendre et d’assimiler. Tout vient de son enfance, de sa famille, d’un secret.

Résultat de recherche d'images pour "monstre d’Annemasse"

Elle découvre par hasard en regardant l’émission « Faites entrer l’accusé  » que sa cousine a été une petite victime du monstre d’Annemasse. Je ne vous raconterai pas le fait divers..Je vous laisse découvrir celui-ci dans le livre ou sur notre ami Google. Toujours est’il que ce roman est difficile à lire.

Des extraits des contes de Grimm, Le Petit Chaperon Rouge, du monde entier viennent couronner cette histoire mettant un lien entre la réalité et l’imaginaire. Le monstre est le loup. L’enfant reste l’enfant innocent.

La seule chose que je me demande, et c’est comme cela à chaque lecture de ce type de roman où le fait divers n’est pas assez vieux, comment la mère de Sophie et son frère Alexandre ont vécu cette sortie de livre. C’est souvent ouvrir de vieilles blessures qui ne cicatrisent pas vraiment. Je comprends la démarche de l’auteure mais je pense aussi aux autres proches de Sophie. C’est mon seul point négatif car l’écriture de Héloïse Guay de Bellissen est toujours autant enivrante.

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.

En Positif :  le notebook de gwen – nicolas houguet

En négatif ou plus mitigé : touchez mon blog– aurelieetecrit

 

Mon score:

  • Originalité 3-5-bis
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture:

C’est un conte, un conte bien réel. Une jeune femme ouvre les archives du tribunal d’Annecy pour revenir sur le fait divers qui a détruit sa famille, trente ans auparavant. Pourquoi ne lui a-t-on jamais parlé de sa cousine Sophie, victime à 9 ans du « monstre d’Annemasse » ? Elle plonge dans son histoire comme on plonge dans la gueule du loup. Le loup qui la guette depuis l’enfance. Le loup qui a tué, jeune assassin dont la vie a été pulvérisée par un drame. Le loup qui agit silencieusement au sein de chaque famille. Héloïse fait œuvre de vérité, met en images les mauvais rêves, revient dans la maison de vacances où les petites filles vivaient en dehors du temps des adultes. Revisitant le mythe du Chaperon rouge, Héloïse Guay de Bellissen, dans son roman le plus ambitieux, décrit admirablement le monde noir et solaire de l’enfance, et redonne au fantôme d’une fillette existence, dignité et amour.

 

 

Publicités

3 commentaires

  1. Merci pour le lien !
    C’est vrai que je ne suis pas très enthousiaste. Le livre a bien trop de défauts et pas suffisamment de recul. Ce travail a sans doute été nécessaire à HGdB mais je pense qu’elle est passée à côté de son sujet.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s