Le voyage d’hiver -Amélie Nothomb

J’ai lu dernièrement plusieurs petits romans qui étaient dans ma liseuse depuis une éternité. Après les jolis garcons de Delphine De Vigan, j’ai décidé de lire un ancien roman d’Amélie Nothomb. Auteur qui ne me touche pas à chaque roman, je dois bien l’avouer.

Zoïle est un jeune homme esseulé, qui ne comprend pas vraiment sa famille et qui fait un travail alimentaire. Un jour, lors d’une de ses missions, il rencontre Astrolabe, une jeune femme qui se consacre entièrement à Aliénor, une romancière avec une déficience mentale. Il en tombe radicalement amoureux. Au point de commanditer le plus affreux des actes.

J’ignore ce qu’est la réussite d’une histoire d’amour, mais je sais ceci: il n’y a pas d’échec amoureux. C’est une contradiction dans les termes. Éprouver l’amour est déjà un tel triomphe que l’on pourrait se demander pourquoi l’on veut davantage.

Un roman court donc, comme tous les romans de cette romancière, il fait 120 pages et sa première sortie date d’août 2009. 

Les romans d’Amélie Nothomb ont tous un petit côté loufoque. C’est cette originalité qui me plait. Ici, les prénoms des personnages sont déjà tout un monde, une ambiance. Zoïle et Astrolabe. On pourrait croire qu’ils nous transportent en orbite, dans une navette spatiale, au milieu des étoiles. La science-fiction, ce n’est pas la tasse de thé de l’auteur, pourtant elle nous embarque dans des situations improbables.

Malgré ce zeste pétillant, l’histoire reste plate. Ce jeune homme qui recherche une aventure avec cette femme qui n’a d’yeux que pour sa romancière. On tourne les pages et on attend, une action, un geste, un truc ! Même la fin est tronquée puisqu’il n’y en a pas vraiment. La dernière page se tourne et vous restez en suspens. 

Ce n’est donc pas un des romans qui reste en mémoire d’Amélie Nothomb. Et vous l’avez-vous lu ??  

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.

En Positif :  Bulles de culture – Le notebook de Gwen 

En négatif ou plus mitigé : lololecture – geekette

  • Originalité
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture:

« Il n’y a pas d’échec amoureux. »

Zoïle est tombé amoureux de la douce Astrolabe, mais la jeune femme consacre tout son temps à Aliénor, une romancière géniale quoique légèrement attardée. Par dépit, il décide de détourner un avion et de l’envoyer percuter la tour Eiffel. À moins que..

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s