Mala Vida – Marc Fernandez

On m’avait dit : « Lis-le !  » J’ai répondu : « Oui promis ! » je l’ai acheté et puis il est resté dans ma bibliothèque pendant 2 ou 3 ans. Oui je sais je ne suis pas sérieuse:( . Mais maintenant, c’est mon tour de vous dire : « Lisez-le ! »

Espagne, de nos jours. Le soir des élections, un homme est abattu en pleine rue. Ce n’est pas n’importe qui puisque c’est un homme politique du parti qui vient de remporter les élections. Et ce n’est que le premier de la liste.
Diego Martin, journaliste de gauche, tente de faire son métier au milieu des restrictions médiatiques imposées par le parti en place, d’extrême droite.

Franco est mort, pas les franquistes. Les électeurs ont la mémoire courte et quarante-cinq ans de dictature n’ont pas suffi. Le peuple a choisi de donner le bâton pour se faire battre à nouveau. Même les anciens, ceux qui ont connu les années de privation, de faim, de soumission, ont voté massivement pour l’Alliance pour la majorité populaire , l’AMP.

Vous connaissez ma curiosité et mon gout pour l’histoire. Mon envie d’évasion. Qu’elle soit divertissante et enrichissante, pour moi c’est le must. Eh bien Mala Vida  fait partie des must 🙂 Vous avez une intrigue, une série de meurtres. Vous avez ce crime contre l’humanité perpétué par le régime de Franco et au-delà . Un acte horrible, inimaginable et pourtant réel. Marc Fernandez m’a mis sous le nez un fait dont j’ignorais l’existence.(pour en savoir plus suivez le lien) .Vous avez un pays qui se remet d’une dictature. Peut-on se relever comme ça ?

J’ai adoré le personnage de Diego. Un homme droit dans ses bottes. Il a morflé. Il vit tel un funambule, on se sait pas si un jour il ne va pas tomber. Malgré les représailles, il continue son travail d’information là où les autres médias sont muselés.

Mais les autres personnages ne sont pas en reste. Ils sont tous attachants, complexes et torturés. Bref, ils sont imaginé avec minutie.

Un roman poignant superbement écrit. Dès les premières pages, l’auteur vous soumet son rythme et son atmosphère. J’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire. Ici, tous les « méchants » ne méritent pas un mauvais sort et les « gentils » ne sont pas si clément.

Si vous ne l’avez pas lu, il est temps de faire un tour chez son libraire au rayon livre de poche 🙂

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.

En Positif : The love book – lire en bulles

En négatif ou plus mitigé : babelio

  • Originalité
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture:

De nos jours en Espagne. La droite dure vient de remporter les élections après douze ans de pouvoir socialiste. Une majorité absolue pour les nostalgiques de Franco, dans un pays à la mémoire courte. Au milieu de ce renversement, une série de meurtre est perpétrée, de Madrid à Barcelone en passant par Valence. Les victimes : un homme politique, un notaire, un médecin, un banquier et une religieuse. Rien se semble apparemment relier ces crimes … Sur fond de crise économique, mais aussi de retour à un certain ordre moral, un journaliste radio spécialisé en affaires criminelles, Diego Martin, tente de garder la tête hors de l’eau malgré la purge médiatique. Lorsqu’il s’intéresse au premier meurtre, il ne se doute pas que son enquête va le mener bien plus loins qu’un simple fait divers, au plus près d’un scandale national qui perdure depuis des années, celui dit des « bébés volés » de la dictature franquiste.

Quand un spécialiste du polar mêle petite et grande histoire sur fond de vendetta, le résultat détonne et secoue. Marc Fernandez signe ici un récit sombre et haletant qui nous dévoile les secrets les plus honteux de l’ère Franco, dont les stigmates sont encore visibles aujourd’hui. Un premier roman noir qui se lit comme un règlement de comptes avec la côté le plus obscur de l’Espagne.

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s