Comme un enfant qui joue tout seul – Alain Cadéo

Le petit dernier d’Alain Cadéo, Comme un enfant qui joue tout seul est un retour aux sources plein de douceur et de poésie.

Barnabé Raphaël

Barnabé Raphaël, dit Raphaël à une carrière toute tracée, réussite sociale. Tout est écrit, classé. Pas d’imprévu jusqu’au jour où il croise la route d’un SDF qui lui dit une phrase choque, une phrase qui bousculera ses perceptions de réussite, de bonheur, de vie.

Il lâche tout pour revenir aux sources de sa vie et son histoire. Pour cela, il remonte son arbre généalogique afin de faire la connaissance de sa grand-mère par l’intermédiaire de Mathilde.

L’homme qui marche qu’avec sa tête, il trouvera jamais l’aimant. Celui qui marche qu’avec son ventre ou ses tripes non plus. Mais celui qui avance tout entier avec son coeur, celui-là il a peut-être des chances de le trouver. Mais tu vas me dire : C’est quoi le coeur ? Le coeur, c’est le courage, la foi et la passion.

Elena

Mathilde est la grand-tante d’Elena, pour vous aider à la situer Elena. Cette jeune mère célibataire vit au bord de la mère avec sa mère et l’amant de celle-ci.

Discrète, elle a grandi dans les non-dits et interdits. Sa richesse, c’est son fils.

Tout ce qui vit, doute. Tout ce qui doute a, au moins un instant, des frémissements d’intelligence. Car rien n’est clair sur cette putain de terre. Et c’est dans les failles du doute que parfois poussent les plus étranges fleurs.

Une empreinte poétique

Je ne présente plus la plume de l’auteur, si vous suivez ce blog vous le connaissez. Il est fidèle à son roman Zoé ou encore Chaque seconde est un murmure . Chaque mot, chaque phrase est une ode à la vie et à l’amour de soi et des autres dans ce livre.

Une leçon de vie également ! Savoir tuer son futur conventionnel pour un futur extraordinaire, loin des sentiers battus. Où la VIE est écrite en lettre capitale.

Un roman court, intense. Comme un enfant qui joue tout seul est une rencontre avec son lecteur.

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.

En Positif : Memo emoiA l’ombre du noyer

En négatif ou plus mitigé :

  • Originalité
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture:

Il faut peut-être des millénaires de gestation
pour fabriquer une Rencontre…
Un sacré coup de pouce du destin pour la favoriser…
Un seul instant pour s’en saisir…
Une seule seconde pour passer simplement à côté. Raphaël, Elena… ou le destin croisé de deux âmes errantes. Il y a ainsi, toujours, si vous cherchez,
aussi minime, aussi lointaine soit-elle,
une histoire en commun entre deux êtres
qui finissent par se trouver…

Alain Cadéo
Après « Des Mots de Contrebande », son dernier recueil
de Textes, Alain Cadéo retrouve dans
« Comme un enfant qui joue tout seul »
une écriture romanesque initiatique.
Cherchant avec exigence et rigueur des chemins de traverse,
des sentiers non convenus, il est un perpétuel voyageur de l’âme, seule voie possible pour rencontrer l’autre, le vrai, le juste.
Cet homme est singulier, sincère, et généreux
tout comme son écriture. 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s