Concours ! Devenez chroniqueur du roman de Jacques Olivier BOSCO

Tout est dans l’image ! Je n’ai objectivement pas le temps de lire ce roman offert par les éditions French Pulp, je vous demande donc de m’aider.

Résumé :

« Elle a incliné le cou, le visage déformé par les flocons épais qui se déposaient déjà sur le carreau. Elle a cherché son regard à travers le verre qui s’opacifiait de seconde en seconde, mais les lunettes noires l’ont empêchée de le trouver. Alors, elle s’est détournée vers le pont et elle a commencé à marcher en direction de la gare, son manteau ouvert claquant sur ses jambes face au vent glacial.

À travers une succession de crimes dignes du Chien des Baskerville, de jeunes policiers vont être confrontés à la violence sociale et humaine d’une grande cité de banlieue.
« Et la violence ne se combat pas par la violence… » ; c’est ce qu’aimerait prouver Jef, le flic idéaliste et lâche, mais sa collègue Hélène, bouffie de mal-être, a de la rage à revendre, quant à Tracy dont le frère est mort lors des attentats de Paris, c’est de vengeance dont elle rêve.
Dans un thriller ténébreux et spectaculaire, leurs voix, celles des retraités, parents, filles et fils de banlieue vont s’exprimer avec lucidité et mélancolie.

« Comment rester humain dans un monde qui vous déteste ? »
Une enquête où se multiplient les pertes et les désillusions, pour un final de guerre.

« Elle a incliné le cou, le visage déformé par les flocons épais qui se déposaient déjà sur le carreau. Elle a cherché son regard à travers le verre qui s’opacifiait de seconde en seconde, mais les lunettes noires l’ont empêchée de le trouver. Alors, elle s’est détournée vers le pont et elle a commencé à marcher en direction de la gare, son manteau ouvert claquant sur ses jambes face au vent glacial.

Dans la voiture, le son des feux de détresse rythmait sa progression comme le tic-tac d’une minuterie. Une femme qui arrivait en sens inverse s’est retournée sur elle. Elle a eu un temps d’arrêt, comme si elle doutait de ce qu’elle venait d’apercevoir.

Il a vu un panache de vapeur sortir de la bouche de l’inconnue. Elle s’est figée d’horreur au moment où Myriam a laissé tomber son manteau dans la neige et a enjambé le parapet. Elle s’est précipitée vers elle en hurlant, mais il était trop tard.

Après un dernier regard en direction de la voiture immobile, Myriam, entièrement nue, avait déjà sauté dans le fleuve. »

Biographie de l’auteur :

Jacques-Olivier Bosco est né dans le sud de la France d’un grand-père sicilien arrivé en France pendant les années 30 puis immigré plus tard en Algérie.

Ses parents nés à Alger reviennent en France parmi les rapatriés et s’installent définitivement à Nice.

Il est balayeur, éboueur, plongeur, barman puis entre dans le milieu de cinéma où il est scénariste dans les années 90 (de courts métrages), régisseur avant de s’installer comme restaurateur sur une plage près de Gruissan.

Il écrit déjà quelques polars qui restent à l’état de manuscrits, des nouvelles aussi.

Début des années 2000, quelques unes de ses nouvelles sont publiées sur http://www.1000nouvelles.com et les Éditions Jigal acceptent son premier polar.

Jacques-Olivier Bosco est l’auteur de « Quand les anges tombent », « Loupo », « Aimer et laisser mourir », « Le cramé », « Et la mort se lèvera » (Jigal, 2015, 2013, 2012, 2011, 2010), « Brutale » et « Coupable » (Robert Laffont, 2017, 2018).

Conditions de concours

C’est donc un exemplaire que j’offre avec la collaboration de la maison d’édition French Pulp à un abonné du blog, de la page Facebook, de Twitter ou d’Instragram.

Laissez moi un message sous cet article pour me confirmer votre participation.

Il vous sera demandé de lire ce livre rapidement et de me donner votre avis, par mail, le plus détaillé possible. Je ne demande pas un roman mais un j’aime ou j’aime pas ne me contentera pas .

A l’issue de cela, je diffuserai votre avis sur le blog Vous serez mon chroniqueur privilégié pour ce roman.

Vous avez jusqu’au 19 octobre 2019 pour me faire part de votre envie d’aventure bloguesque (cela ce dit ça ??)

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s