L’expérience de la pluie – Clélie Avit

Et si on entrait dans le monde fermé de l’autisme. Clélie Avit nous ouvre une porte sur ces hypersensibles.

Ce livre, c’est une rencontre entre les personnages et le lecteur. Entre notre quotidien et celui d’un autiste. Alors, ici, les autistes ne sont pas complètement coupés du monde, mais ils apprennent,chaque minute, à vivre avec les autres et les éléments extérieurs.

Aurélien fait la rencontre de Camille mais surtout d’Arthur, 6 ans. Eux n’ont pas un regard pour lui. Aurélien est sous le charme des non-dits, d’être ensemble sans se toucher. Lui qui fuit son quotidien, sa vie, il ressent un quiétude et une envie de les protéger.

A force de trop chercher ses yeux, j’en perds son corps. Arthur s’accroupit et se glisse entre mes jambes, son pull frottant à peine le tissu de mon pantalon. Ce jeu, nous l’avons pratiqué des dizaines de fois, pour apprendre. Pour moi, c’était facile, j’ai eu trente ans de plus que lui pour me faire à l’hypersensibilité.

On ressent énormément de respect et d’amour dans les mots de l’auteur. Camille et Arthur sont attendrissants dans leur apprentissage de la vie. Leur volonté de s’ouvrir au monde et leur besoin de protection. Quant à Aurélien, on pourrait croire qu’un tel challenge soit impensable et le fasse fuir. Mais il a foi en l’avenir et surtout l’avenir avec eux.

Un très beau roman que nous offre Clélie Avit. C’est une histoire d’amour de l’autre, quel qu’il soit. Une magnifique leçon de vie.

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.

En Positif : Newkidsonthegeekutempsdeslivres

En négatif ou plus mitigé : DeslivresdeslivresValmyvoyoulit

  • Originalité
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture :

Arthur a 6 ans. Il vit avec sa mère, Camille, dans une bulle qu’elle a spécialement créée pour eux. Ainsi le monde, son bruit, ses violences et ses hommes ne peuvent les atteindre. Car chaque rencontre, chaque contact physique, s’ils ne sont pas prévus et anticipés pourraient les blesser profondément. Une main qui rattrape, une bousculade dans le bus, des gouttes de pluie sur la peau… La façon dont ils éprouvent le syndrome d’Asperger les isole du monde.

Tous deux survivent donc, Camille n’ayant de cesse de les protéger des autres, qu’elle perçoit comme un danger permanent.
Mais un soir, en sortant du bureau, Aurélien croise leur route. Dans son quotidien désabusé et monotone, en perpétuelle quête de vérité, il entrevoit chez ce duo, du « vrai ». Ce vrai qui lui manque tant et qui semblait hier encore inatteignable.

Mais comment s’approcher de ce couple mère-fils fusionnel sans briser leur fragile équilibre ? Et eux, sont-ils prêts à vivre cette nouvelle expérience et à le laisser entrer dans leur vie ?

Un roman lumineux, aux personnages attachants, forts et fragiles à la fois.

2 commentaires

  1. Emprunté par hasard à la médiathèque, j’ai lu le livre en moins de 24 heures.
    Beau roman, qui permet de comprendre ceux qui nous entourent, leur courage.
    Une belle Expérience …
    Felicitations

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s