L’italienne qui ne voulait pas fêter Noël – Jérémie Lefebvre

Attention ! Quatrième de couverture un brin illusoire ! L’italienne qui ne voulait pas fêter Noël est roman philosophique ou de développement personnel caché sous une comédie .

Francesca est une étudiante, italienne, à la Sorbonne. Lors d’une soirée avec un de ses professeurs, avec qui elle a entretenu une folle nuit d’amour, celui-ci la défi de ne pas fêter noël avec sa famille. A elle de prouver que les notions d’appartenance familiale ne sont pas systématiques ni en fonction du pays natal. C’était sans compter sur la famille de Francesca qui en a décidé autrement.

Certes, Noël était une jolie fête, mais c’était surtout important pour les enfants ; bien sûr, Noël était un moment de retrouvailles, mais on pouvait aussi se retrouver la veille, ou le lendemain ; et surtout Noël était une tradition, mais on avait la chance de vivre dans un pays libre, où les traditions ne faisaient pas loi, où l’individu avait des droits fondamentaux et inaliénables, en particulier celui de ne pas avoir forcément envie en même temps que tout le monde de se remplir la panse de sucres simples et d’acides gras polyinsaturés pendant trente-six heures d’affilée en buvant comme un gros porc pendant que la moitié de l’humanité crevait de faim en se prenant des bombes sur la gueule ; sans compter que « Kiki » grandissait et que, un jour, elle aussi pourrait avoir envie d’échapper à ce qui était devenu, il fallait bien l’admettre, une fête de l’achat compulsif où les gens se mettaient une pression pas possible pour trouver des idées de cadeaux dont la moitié se retrouvait en vente sur eBay le lendemain, quand ce n’était pas le soir même, donc au bout d’un moment on pouvait peut-être se poser la question du sens : vers quoi le monde se dirigeait ?

Ce livre avait beaucoup de potentiel et pourtant je me suis ennuyée pendant cette lecture. Les phrases de l’auteur sont parfois très longues (voir citation au-dessus). Les situations à répétition sont lassantes à mon gout. Quant aux personnages, ils sont stéréotypés à l’extrême dans l’extravagance.

Bien entendu, ce n’est que mon avis. L’histoire ne m’a pas touché par contre la plume de l’auteur est vivante. Ce qui vous donne fait tenir finalement le plus loin possible dans ce roman. Mais, il digresse beaucoup donc si vous n’aimez pas ce style, cela va être difficile il faut bien l’avouer.

Un livre à ne pas mettre entre toutes les mains 😉

PS : Les Editions  BUCHET-CHASTEL ont fait un superbe travail avec cette couverture !

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.

En Positif : Notre jardin des livresMa voix au chapitre

En négatif ou plus mitigé : Babelio

  • Originalité
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture :

Francesca a quitté Palerme pour étudier la littérature à la Sorbonne. Suite à un défi amoureux, elle relève le pari d’annoncer à sa famille qu’elle ne réveillonnera pas avec eux : en quoi cela poserait-il problème dans sa famille athée, de gauche, respectueuse de la liberté de chacun ? Mais c’était oublier l’importance de Noël dans la Péninsule…

Comme au début d’un film d’horreur, Francesca débarque à Palerme sans se douter un instant des catastrophes qui s’apprêtent à déferler sur elle. Sa mère, son père, son frère et sa sœur vont, tout en prétendant accepter ses choix, s’employer à la faire changer d’avis, et recourir aux moyens les plus loufoques et les moins loyaux… Cette plongée cocasse dans une famille sicilienne d’aujourd’hui ne serait-elle pas aussi une exploration de nos propres névroses, de notre rapport à la tradition, à l’appartenance – et à la gastronomie ?

Une subtile comédie à l’italienne qui joue avec les clichés des névroses familiales, de la France et de l’Italie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s