Coupable ? – Laurent Loison

En voilà une sacrée surprise ! J’ai l’impression de découvrir l’auteur. Bravo Monsieur LOISON !

Vous me connaissez maintenant suffisamment pour savoir que je tatillonne parfois pour un rien. Avec Laurent Loison, j’ai très souvent laissé entendre que ces livres étaient bons, mais il y avait toujours un Mais ! Souvent trop d’hommages aux potes, trop de scènes sanglantes, trop quoi .. . Là, j’ai beau chercher un peu partout, je ne trouve pas le MAIS . L’auteur m’a surprise. Son écriture est différente. Immersive. Simple (j’entends sans extravagance, sans sensationnel, sans m’as-tu-vu, sans description gore, car tout est suggéré ), la plus belle qui soit à mes yeux.

Vous comprendrez donc que ce roman est finalement celui de la découverte d’un auteur qui peut tant offrir et finalement même se permettre de bifurquer sur un roman noir pour ravir la lectrice que je suis.

Bon, trêve de plaisanterie, je vous raconte un peu le bouquin tout de même !

On suit deux affaires carcérales, deux cambriolages dans deux pays différents.

Garges les gonesses. Ivan est un gamin de 14 ans. Pour entrer dans une bande de malfrats, il doit faire ses preuves en cambriolant. En cherche d’un lien avec un groupe, tout va aller de pire en pire. Jusqu’à l’arrestation.

De l’autre côté du globe, à Scottsdale, États-Unis. Patrick Stone fait au mieux pour cambrioler le rez-de-chaussée d’une maison avec ses occupants à l’étage. Le père de famille se réveille, descend avec son arme et dans la lutte, se fait tuer.

Deux histoires, deux destins et une machination pour une justice.

Son cerveau s’était mis en mode ébullition. Face à la menace et au probable désastre à venir, valait-il mieux faire un maximum de raffut ? Le visiteur, se sachant découvert, prendrait sûrement la fuite sans demander son reste.

La théorie était séduisante. À un détail près. La plupart des maisons étaient armées dans cet État du Sud. Ceux qui franchissaient les enceintes privées sans autorisation avaient des tendances suicidaires.

On suit avec grand intérêt le parcours juridique de Patrick. On rage devant les coups tordus, à en oublier qu’il n’est pas un enfant de chœur non plus hein, mais, on voit en lui le côté humain. Quant à Ivan, on découvre un gamin paumé qui cherche juste l’attention de quelqu’un.

L’intrigue est prenante. Bref, un livre à découvrir et un auteur à redécouvrir !

PS à l’auteur : Un challenge ! La prochaine fois, Laurent, tu nous fais le même style en plus noir et sans histoire d’amour 😉

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.

En Positif : maviclitPausepolars

En négatif ou plus mitigé : Babelio

  • Originalité
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture :

Entre la France et l’Arizona, une chasse à l’homme s’engage.
Découvrez la nouvelle voix du polar français.

Scottsdale, Arizona.
A la suite d’un cambriolage qui a tourné au drame, le mari de Julia a succombé à ses blessures. Tandis que le meurtrier est rapidement appréhendé et incarcéré, la famille tente en vain de se remettre de cette perte. Désespérée, Julia est prête à tout pour voir le meurtrier de son mari condamné à mort… Le combat s’engage alors entre l’avocate commis d’office Kenza Longford et cette veuve déterminée à obtenir justice. Dans cette lutte, la jeune avocate devra faire face à ses propres démons.
Garges-Les-Gonesse, France.
Ivan est prêt à tout pour intégrer le gang des Frères de Sang. Le rite d’intronisation ? Faire un gros coup. Pour prouver sa valeur, Ivan n’hésite pas. Au prix de lourdes conséquences.
Quel est le lien entre ces deux affaires, entre ces deux destins brisés ? Les fils s’entrecroisent, entre coups bas, rage et désespoir.

6 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s