Le massacre des innocents – Mallock

Quatrième de couverture:

Au sommet de la tour Eiffel, un policier massacre 193 personnes. À Bordeaux, un enseignant fait feu sur ses propres élèves. Plus au sud, une championne de tir à l’arc prend sa famille pour cible…
Virus, secte, terrorisme, maladie contagieuse ? Les tueries se multiplient sans que le commissaire Mallock et son équipe ne parviennent à établir le moindre lien entre les différents forcenés. À chaque instant, un voisin, un passant peut devenir un monstre en puissance…
Dans une atmosphère de fin des temps, Mallock enquête, désespérant de parvenir à mettre un terme au massacre des innocent.


Ma « touche » perso:

J’avais lu, il y a quelques temps Le cimetière des Hirondelles, un roman qui m’avait vraiment impressionné par sa qualité d’immersion et la plume de l’auteur. J’ai donc entamé ce roman avec grand plaisir! (et oui je ne les lis pas dans l’ordre) J’ai lu la version Pocket qui est légèrement différente de sa version originale (si j’ai bien compris) plus étoffée, retravaillée…

Et je dois dire qu’il commence fort ! Mallock ne nous peint pas une aquarelle non, c’est une peinture au couteau, à la hache . Un son et lumière de la nature humain la plus vile  et la plus sombre.

L’homme est supérieur à l’animal, par le fait qu’il sait tuer de loin, violer ses femmes et défoncer le crâne de ses enfants contre les murs de sa propre Histoire, tout en regrettant et en trouvant à chaque fois une bonne raison ç la chose. Au-dessus, Dieu et diable continuent à se partager les âmes de cette drôle de race. L’aimable clown blanc prendra celles qui auront lutté contre leurs pulsions, son clone obscur, celles qui leur auront donné raison.

La violence est à son paroxysme ! L’auteur nous décrit des scènes absolument  horribles. Si bien que j’en ai fait des cauchemars (c’est dire si je me suis plongée dans cette histoire, une vraie sirène ) .

On retrouve le commissaire Mallock (oui comme le nom de l’auteur ! Mais à ne pas confondre tout de même.) Avec son caractère bien trempé, son drame personnel, son équipe et ses réparties de grande gueule. Tout un personnage ce Mallock, mais cette fois-ci, il est au bord du précipice. Il ne manque qu’un coup de bourrasque pour qu’il fasse le grand saut. Et pourtant, un avis de tempête est annoncé! 

Mallock se posa sérieusement la question de pousser l’une de ses gueulantes mémorables dont il avait le secret, mais il n’en fit rien. C’était souvent le surcroît de tension ou d’énervement qui donnait naissance à ces typhons ravageurs.

La France entière va être prise dans un tourbillon de meurtre en tout genre donc nul habitant n’est à l’abri. 

Totalement flippant, bien documenté, ce roman tient vraiment la route. A ce demander où peut s’arrêter la fiction…
Mallock est incontestablement un auteur de grand talent. Si vous n’avez pas encore fait sa connaissance,alors foncez ! Découvrez la série « Des chroniques Barbares » . Ce roman est le second opus.


Mon score:

4-5-bis





Publicités

2 comments

  1. Ma Stef,
    J'ai eu ce bouquin entre les mains au début de l'année. Je l'ai lu et en ai été sacrément secoué. Je n'ai pas eu le cœur de faire une chronique, car ça se passait juste en même temps que les attentats de Charlie Hebdo, et il y avait tellement de points communs.
    Peut-être le relirai-je plus tard et le chroniquerai.
    En attendant, la tienne (chronique), est top top.
    Grosses bises.

    J'aime

  2. Merci Vincent 🙂 et oui j'aurai beaucoup aimé lire ta chronique sur ce roman, d'autant plus si tu as été tout chamboulé ! Mais je peux comprendre ta difficulté avec les attentats, j'ai moi même du abandonner un roman en cours. Impossible de le terminer ! Bises

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s