Deathless Days : L’enfer sur terre, pour de vrai – Lucas Legendre

Ma « touche » perso:

« C’est la, c’est la, c’est la …Salsa du démon (Horreur, malheur) (Aaaah) Oui, c’est moi Vampirella (Horreur) Malheur à ceux qui ne m’aiment pas (Horreur, malheur) Oui, oui, oui, mon coeur est en fer (Horreur) Je fais l’amour comme une panthère … »


Oups je m’emballe là !!! j’ai du boire un peu trop de Mort Subite !!! Mais la tentation était trop forte ! Et je ne suis qu’humaine , mon âme est faible .. Je suis pas Ange de la mort  avec de super ailes noires.. Oh là j’ai le sentiment de vous perdre …Et pour cause, je ne commence pas par le début! Comment diable allez vous comprendre ?

Azraël est l’archange de la mort, vous voyez le type avec sa faux, tout en noir vêtu…c’est lui. C’est le genre d’Archange qui est plus sur Terre qu’au Paradis, et pour cause sa mission est auprès des mortels. Ce qui lui laisse le temps de s’imprégner des Humains, de les aimer et de se poser beaucoup de questions sur le monde là-haut..

Et la question que je me pose donc, que je vous pose à vous puisque c’est là qu’est tout le problème, c’est : comment savent-ils tout ça? A la base, j’entends. Parce que, soyons honnêtes : la Bible, on ne l’a pas écrite. Pas plus que tous les autres traités annexes, les manuels d’exorcisme et tout le tralala, les saisons additionnelles et les spin-off, non monsieur, non ! Mais il a bien fallu que quelqu’un vende la mèche, pas vrai ? Alors je pose la question : qui c’est, ce sale petit cafard, que je l’écrase à grands coups de pompe dans le derche ?

L’histoire commence avec le vol de sa faux. Sans celle-ci on ne peut plus séparer le corps de l’âme. Et devinez avec quoi on se retrouve ..des mort-vivants…Ce qui ravit le Diable en personne.
Az a 7 jours pour retrouver son arme. Facile me direz vous pour un Archange !! Hé hé oui mais il est redevenu humain. Et une fois cette échéance passé, il est condamné à mort.  Malgré tout il ne sera pas seul dans cette quête, Othias, une jeune élève d’Ange de la mort a pour mission de lui venir en aide. Et Astaroth, un démon déchu par Satan, voit aussi dans ce périple le moyen de revenir dans les bonnes grâces de son maître. 

C’est donc une histoire de complot de grande envergure entre le bien et le mal, un risque de Guerre entre l’Enfer et le Paradis que nous raconte ce roman. Tout cela avec beaucoup d’humour. Il est découpé en sept parties (pour 7 jours, vous suivez hein ??). L’écriture de l’auteur est très agréable à lire. Il me fait penser en version plus « adulte » à une quête de Percy Jackson mais sans la mythologie Grec bien entendu. J’ai vraiment apprécié cette lecture qui change un peu de mes choix habituels ..C’est donc un bon bouquin que je vous conseille de lire !

Mon score:

3-5-bis


Quatrième de couverture:

D., alias Azraël, est l’archange de la mort. Son job, c’est de séparer l’âme du corps des humains pour leur permettre de rejoindre l’au-delà, au moyen de sa faux. Jusqu’au jour où un mystérieux voleur la lui pique, alors qu’il est encore certainement trop occupé à cuver pour faire attention à ses affaires.

Gros problème : sans la Faux, les hommes ne peuvent plus mourir. Et, faute de mieux, des hordes de Deathless, des Sans-Mort, âmes errantes enchaînées à leur corps, sont acheminées jusqu’en enfer. D. est super mal et passe un mauvais quart d’heure au conseil des archanges. Car sans être totalement rabat-joie, Dieu n’est pas non plus le roi de la déconne, à qui on peut expliquer tout de go un truc pareil. De toute façon pas la peine de lui expliquer, il sait déjà tout, non ?

Il sait, par exemple, que dans sept jours les Deathless seront trop nombreux pour être tous contenus sous terre et que, si les négociations entre anges et démons tournent court, le paradis déclarera la guerre à l’enfer. Sept jours durant lesquels D., condamné à mort en cas d’échec, tentera par tous les moyens de retrouver celui qui a volé sa faux et de comprendre la raison d’un tel acte. Sept jours avant qu’il ne soit trop tard, avant que l’équilibre du monde ne vole en éclats et que l’humanité entière ne passe aux mains de Satan. On dit qu’il vaut mieux s’adresser à Dieu qu’à ses saints, mais là, pas sûr…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s