Un chinois à Paris -Vincent Peillon

les-cibles

Aujourd’hui je vous présente Un chinois à Paris. Un roman policier qui va vous plonger dans de sombre conflit politique et trafic international.

Le commissaire Benoit Bloom est un homme solitaire qui ne vit que pour son travail. Le soir du réveillon de Noël, il est appelé sur le lieu d’un meurtre. À Belleville, dans une arrière-cour, un chinois est découvert énucléé et mutilé en tenue traditionnelle. Pour Bloom, ce n’est que le premier d’une longue liste.

Je ne connaissais pas du tout Vincent Peillon l’auteur. J’étais assez curieuse de découvrir l’autre facette de cet homme politique . Il faut tout de même rappeler que Monsieur Peillon a été ministre de l’Education de mai 2012 à mars 2014 (je ne reviendrai pas sur ses choix pendant ce laps de temps auquel je ne suis d’ailleurs pas forcément d’accord !). Bref, Vincent Peillon est également l’auteur de plusieurs essais politique et Un chinois à Paris est son deuxième Thriller.

Ce roman nous emmène sur les traces de l’opéra italien Madame Butterfly légèrement revisité. Une histoire vraie d’espionnage chinois en 1986. Un diplomate français dupé par un homme se faisant passer pour une femme. Ils auront un enfant ensemble. Une histoire abracadabrante qui sera finalement une source extraordinaire pour cette histoire.

Malgré certaines répétitions dans le texte qui m’ont un peu gêné lors de ma lecture, j’ai trouvé l’histoire de base intéressante. Cependant je ne suis pas vraiment fan des intrigues politiques ou espionnages. Donc concernant l’histoire de fond beaucoup moins. Je ne suis aucunement sensibilisé aux différents conflits internationaux.  Il est vrai qu’avec un auteur naviguant dans les eaux obscures de la politique, je devais me douter un peu de la tournure de la trame du roman. Mais je suis curieuse, que voulez ?

Il y a des maladies dont on ne guérit pas. Ce sont les maladies de la vie.

Le personnage principal est une fois de plus un vieux loup solitaire, limite incorrecte et alcoolique ..Vous savez bien que les flics sont tous de pauvres types !  ..Mais, il rencontre une femme qui lui donne espoir et faire battre son petit cœur sous sa carapace..Bref, rien de nouveau sous le soleil.

Donc pour conclure, je ne conseille ce roman que pour les amateurs du genre ! Sinon vous risquez de trouver ce roman un peu plat !

Mon score:

  • Originalité
  • Facilité de lecture2-5-bis
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture:

36 quai des Orfèvres, 24 décembre. Le commissaire Bloom s’apprête à fêter Noël avec pour seule compagnie une bouteille de gin, lorsqu’il est joint par ses collègues : dans une rue de Belleville, une prostituée transsexuelle été retrouvée, maquillée et vêtue d’un somptueux costume de l’opéra de Pékin, les parties génitales enfoncées dans la bouche.

Publicités

2 comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s