Le Treizième Conte – Diane Setterfield


Quatrième de couverture : 

Vida Winter, auteur de best-sellers vivant à l’écart du monde, s’est inventé plusieurs vies à travers des histoires toutes plus étranges les unes que les autres et toutes sorties de son imagination. Aujourd’hui âgée et malade, elle souhaite enfin lever le voile sur l’extraordinaire existence qui fut la sienne. Sa lettre à sa biographe Margaret Lea est une injonction : elle l’invite à un voyage dans son passé, à la découverte de ses secrets. Margaret succombe à la séduction de Vida mais, en tant que biographe, elle doit traiter des faits, non de l’imaginaire ; et elle ne croit pas au récit de Vida. Les deux femmes confrontent les fantômes qui participent de leur histoire et qui vont les aider à cerner leur propre vérité. Dans la veine du célèbre Rebecca de Daphné Du Maurier, ce roman mystérieux et envoûtant est à la fois un conte gothique où il est question de maisons hantées et de sœurs jumelles au destin funeste, et une ode à la magie des livres. 

 



Ma « touche » perso :



un roman qui vous laisse perplexe ….
Il y a une atmosphère très pesante qui vous happe. C’est sombre , malsain et isolé !

Il y a tous les ingrédient pour éveiller notre curiosité : les secrets de famille, un vieux manoir,la folie, les vieilles croyances sur la gémellité, l’insecte…

De plus notre qui biographe  traîne un drame avec elle et pas des moindres !
Elle va petit à petit découvrir l’histoire d’un auteur de renom (qui a toujours refusé de narrer son passé en inventant maintes contes). Ce qu’elle relate est si hallucinant que la biographe (et moi-même) doute de la véracité de ce récit !

Les longueurs du livres, nous font vivre la curiosité et la précipitation de la biographe qui doit suivre une règle et une seule : PAS DE QUESTION ! d’ou la frustration du lecteur. Du coup l’auteur nous tiens par le bout du nez, car nous voulons savoir ….


Il peut ne pas plaire à tout le monde mais moi j’ai beaucoup aimé 😉

Point d’impact :


« Quand on n’est rien, on invente. Pour combler le vide.« 


« Vous connaissez ce sentiment qui vous vient quand on commence un nouveau livre avant que la membrane du précédent ait eu le temps de se refermer complètement? Les idées, les thèmes et même les personnages du dernier ouvrage ont imprégnés les fibres de vos vêtements, et quand vous ouvrez le suivant, ils sont toujours là.« 


Palmarès de l’AUTEUR:

Auteur Anglais né en 1964, elle a mis 5 ans pour écrire son premier roman « le Treizième conte » qui a rencontré un  succès immédiat.


Son second roman est paru en Août 2014 sous le titre « Bellman & Black » et n’est pas traduit en Français à ce jour.




Continuer avec l’AUTEUR


 
Livre en version original !



 
 


Mon Score !

4-5-bis

 

Publicités

4 comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s