Le mort aux quatre tombeaux – Peter May

Quatrième de couverture : 

Un pari lors d’une soirée trop alcoolisée amène Enzo MacLeod, ancien légiste de la police écossaise établi en France, à entreprendre une enquête autour de la mystérieuse disparition de Jacques Gaillard, ancien conseiller du Premier ministre devenu star de la télévision et dont on n’a plus aucune trace depuis le mois d’août 1996. Cette affaire énigmatique va le conduire de surprise en coup de théâtre d’un bout à l’autre de la France, dans un macabre jeu de piste imaginé par des esprits aussi brillants que machiavéliques.

Ma « touche » perso :

Un roman très sympa. Je suis ravie de cette lecture qui est divertissante tout en étant enrichissante.

L’enquête du personnage principal va nous faire découvrir des anecdotes de l’histoire de France assez chouette !

L’histoire est rythmée , j’aime quand on ne tourne pas autour du pot, mais là tout s’enchaîne rapidement (peut-être un peu trop ! du coup on se demande pourquoi il a fallu 10 ans pour découvrir un lien entre les indices..enfin Enzo n’était surement pas dispo !!)

Enzo MacLeod (aucun rapport avec Highlanders !!!) est un Irlandais pur souche, cheveux long, peu regardant sur son look et qui picole comme un trou !! Et c’est un génie, ce n’est pas moi qui le dit, c’est sa fille !

Nous allons donc suivre les indices, tel les cailloux du petit poucet en plus macabre ..

L’écriture de Peter May est vraiment fluide. On ne voit pas les pages se tourner. C’est le premier roman que je lis de cet auteur mais je pense bien recommencer cette très belle expérience !!

Point d’impact :

« 
Des gens qui s’estiment supérieurs aux autres. Des gens dépourvus d’empathie. Des gens tellement obnubilés par leurs idées grandioses qu’ils n’hésitent pas à commettre des crimes pour parvenir à leurs fins. Des gens persuadés d’être au-dessus des lois, bonnes pour les êtres inférieurs.« 

 » 
– … Bon Dieu, Macleod, vous êtes une foutue tête de mule d’Écossais.
– C’est un trait de caractère national. Nous n’aimons pas qu’on nous dise ce que nous devons faire. Les Anglais essayent depuis des siècles.
« 


Palmarès de l’AUTEUR:

Peter May est un auteur Ecossais né en 1951 mais il vit en France (dans le lot).

  • L’Île des chasseurs d’oiseaux – Prix Les Ancres noires 2010, Cezam Prix Littéraire Inter CE 2011
  • L’Homme de Lewis – Prix Les Ancres noires 2012
  • Meurtres à Pékin – Finaliste du Prix des lectrices de Elle
  • Cadavres chinois à Houston – Prix Intramuros 2007 du salon Polar & Co de Cognac
  • Le Fait du prince, (grand prix Jean-Giono) 

Continuer avec l’AUTEUR:

Série chinoise
La trilogie Écossaise

 

Mon Score !

4-5-bis


Publicités

2 comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s