Minuit dans le jardin du manoir – Jean-Christophe Portes

Minuit dans le jardin du manoir, emmène son personnage principal en dehors de sa zone de confort pour révéler des compétences étonnantes.

Tout commence sur un coup de tête, enfin non, tout est calculé tout de même, mais on y perd la tête dans cette histoire.

Denis Florin est un notaire de campagne de père en fils. Vieux garçon, passionné de la bataille de Marignan, il vit dans le manoir familial avec sa grand-mère. Un matin pas comme les autres, au moment de partir à l’étude, il trouve une tête sur un piquet dans son jardin. Et sa grand-mère Colette a disparu. Commence alors une descente aux enfers pour cet homme qui a une vie réglée comme du papier à musique.

D’un tel homme on attendait ni vagues ni indiscrétions. Il était pour ainsi dire transparent. Un tombeau, plus discret que tous les confesseurs du Vatican réunis. Bref, un parfait notaire.

Tout se met en branle, suite à cette découverte macabre. Justice, média …Denis, garçon un peu ours sur les bords est vite dépassé par les événements et devient le centre d’intérêt des médias et des Français. Pris entre le chamboulement de sa petite vie et le désespoir d’avoir perdu sa grand-mère que l’on dit un peu folle, il décide de la chercher coûte que coûte.

Nadget est une journaliste de terrain, qui a voyagé à travers le monde. On lui demande de faire le portrait du tueur fou. Son véritable objectif est de trouver la vérité tout en gardant son job. Elle va vite aider Denis dans sa quête.

Minuit dans le jardin du manoir est un bon roman. Mais je dois avouer que je n’ai pas l’enthousiasme de certains sur cette lecture. Il y a des situations loufoques, un personnage un peu désagréable, mais plus j’avançais dans cette histoire et plus je m’éloignais de mon entrain de lecture. Pourtant tout avait superbement commencé. Au final, il ne m’a pas convainque du tout. Et je n’ai pas vraiment aimé la chute de cette histoire.

Cela n’enlève en rien à la qualité du travail de Jean-Christophe Portes qui a une plume vraiment agréable à lire et nous propulse dans une ambiance qui vous intrigue.

Tentez le coup, peut-être aurez-vous une autre lecture que moi 😉

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.

En Positif : SaginlibrioAlex mot à mots

En négatif ou plus mitigé : baz-artbigmammy

  • Originalité
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture:

Denis Florin est un jeune notaire célibataire, poète et un peu lunatique. Il vit en Normandie dans un manoir avec sa grand-mère Colette – adorable mais folle. Ce qu’il préfère faire dans la vie : reconstituer la bataille de Marignan en figurines, et qu’on le laisse tranquille.
Un jour de janvier, alors qu’il rentre chez lui, il découvre horrifié une tête décapitée sur un piquet dans le jardin du manoir. À la place des yeux et des dents, des pièces d’or. Paniqué, il se terre chez lui, et constate que sa grand-mère adorée a disparu. La presse s’empare de l’affaire et il devient le suspect numéro un. Cela fait beaucoup pour un seul homme, surtout un homme comme Denis Florin. Nadget, une journaliste télé qui jure comme un charretier, convaincue de son innocence, va alors tenter de l’aider à se sortir de ce pétrin. Sur les traces de Colette, ils découvrent qu’un trésor datant de plus de cinq cents ans pourrait bien être caché quelque part dans le manoir…
Mais serait-ce l’explication à ce meurtre odieux et à cette disparition ? Rien n’est moins sûr.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s