Sansonnets, un cygne à l’envers – Pierre Thiry

Ma « touche » perso:

Attention poète !! Sansonnets, un cygne à l’envers est un recueil de poésie. Alors oui, aime t’on encore la poésie ?? Pour ma part je suis assez classique dans ce domaine …Et si je dois citer un poète qui me touche alors je vous dis William Butler Yeats. Un poète Irlandais.

Revenons à Pierre Thiry car je m’égare. Cet auteur n’est pas un simple poète puisqu’il a écrit 2 romans et un conte pour enfant. Ce livre est donc un recueil de sonnet (poème comportant 14 vers).

Pour faire un beau sonnet suffit-il de lier
Quatorze vers selon les conseils de Soullier ?
Charles Soullier est plus qu’un simple cordonnier,
Il est même exigeant sur le rythme des pieds,
.
Sur l’harmonie des rimes, la couleur des vers.
A suivre ses préceptes, un peu trop sévères,
On finit par écrire un poème à l’envers, 
Ou l’alexandrin se perd en multiples revers,
.
Ceux d’un porteur de stylo, greffier sans style
Victime de la règle et de sa forme hostile,
Versifiant au carré muni de son équerre.
.
Comment jouer le vagabond des cent sonnets,
Transcrivant l’errance du vol des sansonnets
Et l’étrange harmonie de leur hasard précaire ?

Croche-patte à Charles Soullier 

Voila un auteur qui s’amuse, prend plaisir avec les mots, abordant divers thèmes. Et loin du classicisme des poèmes appris à l’école, il y a une certaine légèreté et fraîcheur dans cet exercice pourtant très rigoureux. 

 
Alors vous prendrez bien un petit vers ??

 Mon score:

3-5-bis


Quatrième de couverture:

Ces cent sonnets ont été écrits un peu n’importe quand, lorsque j’avais du temps : à l’arrêt d’autobus, sur le quai de la gare SNCF, dans un train, sur une terrasse de café, dans une salle d’attente, sur un coin de table durant un repas ennuyeux, dans ma cuisine, dans mon bureau, dans un magasin de chaussures, en attendant mon tour à La Poste, en discutant avec ma coiffeuse, en attendant un dessert au restaurant, en marchant en forêt, en essayant une nouvelle chemise, en lisant un livre, en marchant sous la pluie, en savourant un concert, en rêvant au sourire chaleureux de la meilleure des amies, en écoutant converser les sansonnets au-dessus de l’étang des cygnes…

Publicités

2 comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s