Dans le silence des oiseaux – Kriss F. Gardaz

Dans le silence des oiseaux est un roman policier plutôt bien mené !

Dès la première page, vous allez être confronté à la découverte d’un meurtre assez moche. Une femme est retrouvée accrochée à la grille d’une station d’épuration. Elle est nue. Dans cette petite ville de province française, c’est l’émoi ! Surtout lorsqu’un jeune garçon disparaît peu de temps plus tard !

Finalement, vivre en permanence dans le mensonge et les faux-semblants fatigue autant que de se confronter à sa vraie personnalité. Et oui, quand on réalise que la mort frappe à tout moment, souvent sans prévenir, il nous reste deux choix : paniquer ou profiter de chaque petit instant de son existence.

C’est une histoire des plus basique me direz vous ! Oui effectivement on peut dire cela, mais lorsque l’on creuse un peu nous avons un décor à la Desperate Housewives. En effet dans cette petite ville tout le monde se connait et finalement toutes histoires s’entremêlent et tout le monde devient un peu suspect ! Et ça, cela nous fait sortir un peu des sentiers battus et rebattus !

Notre Flic qui arrive de Dijon est fort, mais ce n’est pas un surhomme. Il a ses failles, bien entendu, et ses faiblesses.

Quant à notre deuxième personnage principal, une libraire, elle a un secret ! (petit indice très rapide : L’auteur écrit habituellement des livres fantastiques ) Ce secret donne finalement une originalité, du peps au récit traditionnel du policier.

J’ai lu ce roman avec beaucoup de plaisir, la légèreté de l’écriture est très agréable et l’histoire m’a vraiment embarqué. Tous les ingrédients sont là pour en faire un bon bouquin ! L’intrigue, l’amour, les fausses pistes…

Un roman dont on entend peu de retours. C’est bien dommage !

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.
En Positif : songes d’une walkyrie – lecture-en-blog

En négatif ou plus mitigé :

Mon score:

  • Originalité
  • Facilité de lecture3-5-bis
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

 Quatrième de couverture:

Le corps d une femme a été découvert accroché au grillage d’une station d épuration. L’inspecteur Elliot Stiff arrive de Dijon avec le fantôme de sa fille, un harmonica silencieux et sa ténacité. Il n’a qu’un seul indice pour commencer : un origami et l’inscription : dans le silence des oiseaux, son cri s est tu…

Maintenant à vous de jouer… Enfin de lire!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s