Power – Michaël Mention

La révolution de ce début d’année, c’est ce roman ! Power de Michaël Mention. Si toi aussi tu crois tout savoir des Black Panthers, lis ce livre et constate que ton savoir est minime. L’auteur a décortiqué l’Histoire et mis tout son peps pour notre plus grand plaisir !

En plein cœur de l’Amérique dans les années 60, est née l’idée de se battre pour ses droits, l’idée d’arrêter de baisser la tête, l’envie d’une vie meilleure, la foi en l’être humain et se dire que tout reste à faire . L’ébauche des Black Panthers est née dans appart minable, avec des gamins qui picolent et fument, mais influencés par de grands noms comme Malcolm X, Martin Luther King …

gettyimages-72150247-h

Pour les grandes lignes, l’histoire des Black Panthers, on l’a connait tous ! On a vu des films, on a lu des livres. On sait que ces grandes idées, ce désir de survivre a tourné assez mal. Les armes, la drogue ont été le quotidien de cette armée de civil, inexpérimenté. Mais, ils ont fait peur. Ils ont fait bouger les choses. Ils ont fait reculer certaines idées reçues jusqu’à la fin.

Ça a foiré à cause de nous. Pas à cause du FBI, de la came, des gangs. Ils nous ont pourri la vie mais, le vrai problème, c’était nous.
Trop pressés. Des siècles qu’on avait rien, alors on voulait tout et on a foncé. On était sur tous les fronts, tellement impliqués qu’on a rien vu venir.
L’envie, c’est ce qui nous a tués.

Pourtant, le pouvoir, on l’a eu, Ça a duré cinq ans. Ça peut paraitre court, mais cinq ans tous les jours, toutes les nuits, c’est pas rien. On était si puissants que le pays a tremblé comme jamais auparavant.
Les gens nous craignaient, alors que tout ce qu’on voulait, c’était l’égalité. La paix, enfin.
C’est pour ça qu’on s’est unis. Organisés. On avait nos codes, notre langage, notre journal, notre musique, notre cinéma, notre look, nos penseurs, nos cliniques, notre capitale, notre président, nos ministres, notre indépendance.
On était noirs
On était libres.
On était les Black Panthers

Ce livre a du groove mes amis ! Vous n’avez qu’une envie c’est de chanter, crier avec lui. (Surtout faites-vous la bande-son à la fin du livre 😉 ou via la playlist juste ici). Il a de la hargne également. Il a cet espoir et ce refus de l’injustice. L’auteur est un grand avec sa plume si maîtrisée, si rythmée. Comment cet homme qui est si calme et parait si tempéré peut-il mettre tant de cœur, de puissance dans ses romans ?

Les noms ont été changés, vous avez bien entendu une partie romancée. Vous ne lirez pas un documentaire, même si on se rend compte que l’auteur s’est énormément documenté, mais bien un roman noir qui vous transportera au cœur de cette Amérique qui rejette une partie de sa population. Une Amérique qui s’embourbe dans une guerre du Vietnam.

Un roman comme je les aime ! Il m’a complètement embarqué, m’a mis la larme à l’œil par moment, il m’a appris beaucoup de choses. J’espère qu’il aura le succès qu’il mérite ! Et cela commence par vous ! Lisez-le 🙂

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.
En Positif : Emotions – la bibliotheque d »aelinel

En négatif ou plus mitigé :

Mon score:

  • Originalité 5-5-bis
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture:

« Ici, comme dans les autres ghettos, pas d’artifice à la Marilyn, ni de mythe à la Kennedy. Ici, c’est la réalité. Celle qui macère, mendie et crève. »

1965. Enlisés au Vietnam, les États-Unis traversent une crise sans précédent : manifestations, émeutes, explosion des violences policières. Vingt millions d’Afro-Américains sont chaque jour livrés à eux-mêmes, discriminés, harcelés. Après l’assassinat de Malcolm X, la communauté noire se déchire entre la haine et la non-violence prônée par Martin Luther King, quand surgit le Black Panther Party : l’organisation défie l’Amérique raciste, armant ses milliers de militants et subvenant aux besoins des ghettos. Une véritable révolution se profile. Le gouvernement déclare alors la guerre aux Black Panthers, une guerre impitoyable qui va bouleverser les vies de Charlene, jeune militante, Neil, officier de police, et Tyrone, infiltré par le FBI. Personne ne sera épargné, à l’image du pays, happé par le chaos des sixties.

Un roman puissant et viscéral, plus que jamais d’actualité.

Publicités

11 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s