Dix petites poupées – B. A. Paris

Je découvre cette auteure, qui a fait beaucoup parler d’elle avec ces précédents romans. Dix petites poupées est une intrigue psychologique glaçante à ne pas manquer pour les fans du genre.

12 ans que Layla a disparu sur une aire d’autoroute française. 12 ans que Finn se demande où elle est, si elle est vivante. Après le désespoir et la dépression, Finn a maintenant refait sa vie. Mais aujourd’hui, une poupée russe est déposée sur son muret. Qui l’a déposé ? Est-ce Layla ?

Je me répète que c’est un canular, que c’est forcément un canular.

Vous connaissez tous les cocktails alcoolisés que l’on boit comme du petit-lait. Le côté traître . Ici, c’est la même chose. Ce livre est un roman que l’on ingurgite avec une rapidité folle. Qui parait gentillet, car il faut bien avouer qu’il n’y a pas de meurtres à répétition, par d’hémoglobine qui gicle, pas de combat intense. Non, nous vivons le quotidien d’un homme qui se retrouve pris entre son grand amour disparu et sa vie conjugale actuelle. Entre son ancienne vie et celle d’aujourd’hui. Ses rêves et sa raison.

Finn est un personnage que l’on a du mal à cerner. Il a ambiguïté de ces faux calmes qui partent en ébullition à la moindre étincelle. Dès le premier chapitre, nous savons qu’il nous cache des choses.

Voilà la déposition que j’ai faite à la police, dans un commissariat quelque part près de l’A1, en France. C’est la vérité. Mais pas toute la vérité.

J’aime ce genre de roman qui nous raconte que la vie bascule d’un rien. Ici par des poupées russes. D’ailleurs, j’ai adoré l’image, la métaphore que sous les couches se trouve le vrai MOI.

Je me suis approchée rapidement du fin mot de cette intrigue et pourtant la fin m’a surprise. Chapeau à l’auteur qui m’a dupé, j’étais pourtant persuadée d’être la plus forte pour une fois !

Je maintiens que les Anglais sont très fort dans ce style de roman. Après
Défaillances et Derrière les portes, B. A. Paris confirme sa renommée avec ce nouveau roman.

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.

En Positif : au fil des évasions livresques – bblog

En négatif ou plus mitigé : libre-r-et-associes

  • Originalité
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture:

La disparition
Layla a disparu il y a douze ans, en pleine nuit, alors qu’elle rentrait de vacances en France avec son petit ami, Finn. On ne l’a jamais revue depuis.

Les soupçons
Lorsque les policiers l’ont interrogé, Finn leur a raconté la vérité sur cette nuit-là. Mais pas toute la vérité. Pas un mot, par exemple, sur la dispute violente qui les a opposés juste avant la disparition de Layla. 

La peur
Finn a refait sa vie. Avec la sœur de Layla. Jusqu’au jour où le passé ressurgit. Quelqu’un croit apercevoir Layla. Et pourquoi les petites poupées russes de son enfance font-elles soudain leur apparition ?

Publicités

6 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s