Enfermé.e – Jacques Saussey

Ouh la la Monsieur Saussey, mais vous avez décidé d’être horrible avec votre personnage principal ! C’est quoi cette envie de lui donner un destin si épouvantable. J’espère que vous êtes fier de vous ! 😉

Virginie est une jeune femme emprisonnée pour le meurtre d’une personne âgée survenu lors d’un cambriolage qui a mal tourné. Mais, elle a une double peine puisqu’elle est captive d’un corps qui ne lui correspond pas. Elle est née garçon. L’histoire commence à sa libération et son embauche dans une maison de retraite un peu particulière.

La Secrétaire a eu une mimique éloquente en scrutant sa chevelure d’un verdâtre pisseux.
— Et cette couleur, c’est pourquoi ?
— C’est parce que je suis libre, aujourd’hui. Libre d’assumer tous mes choix. Libre de proclamer que je suis différente et que ce n’est pas contagieux.
La femme a souri.

Voilà un thème peu banal ! Ou tout du moins qui se généralise tout doucement en fonction des mentalités qui changent. Il y a encore quelque temps, j’aurai pu écrire que c’est un sujet tabou, maintenant cela ne me vient pas à l’esprit. Et c’est tant mieux ! La transidentité existe et n’est plus considérée comme une déviance psychologique. D’ailleurs l’auteur, nous donne quelques renseignements fort intéressants, que ce soit en nota benne ou à la fin de son roman. Il y a un travail de recherche très constructif pour le lecteur et qui renforce le message de l’auteur.

Maintenant, je suis persuadée que l’auteur sait lâché ! Et je préviens les lecteurs que c’est cru, violent. Si vous avez l’âme sensible, ce récit n’est pas pour vous ! Le personnage de Virginie va vivre des moments abjects qui vont donner la nausée au lecteur. Et même ce qu’elle s’inflige par la suite est loin d’être anodin. Cette jeune femme ne connait que les sévices, les insultes. Comment s’aimer dans de telles circonstances ?

Bien entendu, Jacques Saussey ne nous pond pas un bouquin juste pour ce déchaînement de coups, il a bien entendu une trame, une intrigue. Il se passe quelque chose dans cette maison de retraite et vous le découvrirez lors de votre lecture. J’ai pour ma part compris ce qu’elle faisait, mais absolument pas la raison de tout cela.

Tous les personnages sont des repris de justice, donc des salopards ! Voilà ça, c’est dit 🙂 Les pensionnaires sont aussi hauts en couleur. Une mention spéciale pour la petite vieille muette.

– Quoi ?? Tu parles ? Mais pourquoi tu ne nous as jamais rien dit ?
La Vieille pose un regard d’un gris blanc sur lui. 
– Ce n’est pas parce qu’une armoire est fermée qu’elle est vide…
– En tout cas, c’est pas souvent qu’une bonne femme ouvre la bouche pour dire quelque chose d’intelligent !
– C’est parce qu’on n’a pas souvent en face de nous quelqu’un qui l’est assez pour comprendre.

Alors convaincu ?? Ce livre est pour vous !

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.

En Positif : Quoi lire – Sonia boulimique des livres

En négatif ou plus mitigé : babelio

  • Originalité
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture:

Les premiers papillons ont éclos derrière ses paupières. Elle en avait déjà vu de semblables, enfant, un été au bord de l’océan, jaunes et violets contre le ciel d’azur. 
Elle était allongée au soleil, l’herbe souple courbée sous sa peau dorée. Le vent tiède soufflait le sel iodé de la mer dans ses cheveux. Aujourd’hui, l’astre était noir. Le sol dur sous ses épaules. Et l’odeur était celle d’une marée putride qui se retire. Les papillons s’éloignaient de plus en plus haut, de plus en plus loin. Et l’air lui manquait. Lui manquait… Elle a ouvert la bouche pour respirer un grand coup, comme un noyé qui revient d’un seul coup à la surface. Les papillons ont disparu, brusquement effrayés par un rugissement issu du fond des âges… 

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s