Le roi disait que j’étais diable – Clara Dupont-Monod

Allez, on change de registre ! Oui vous savez que je suis une touche à tout (sans esprits mal tournés SVP ) et que j’ai décidé de sortir des livres qui dorment dans ma bibliothèque. Celui-ci est un livre qui est sorti en 2014, je ne pourrais dire s’il est là depuis tout ce temps, mais en tout cas il a eu le temps de jaunir 🙂

Clara Dupont-Monod a à son actif 7 romans très hétéroclites. On passe d’une histoire sur une prostituée à son dernier en date, Richard Coeur de Lion. Le roi disait que j’étais diable nous raconte le fol amour de Louis VII pour sa première épouse Aliénor d’Aquitaine.

Louis VII ne devait pas se retrouver sur le trône. Son destin était d’être ecclésiastique. Malheureusement, son frère aîné est mort, un porc affolé se jette au pied de sa monture qui se cabre, le fait tomber et l’écrase lourdement . Son mariage, arrangé avant sa mort par feu le roi, se passe en 1137. Louis a 17 ans, Aliénor 15 ans.

Je t’ai aimée aussitôt et, dans le même instant, tu m’as effrayé. C’était un mélange de perte et d’offrande. Un seul visage pouvait provoquer le ciel, attirer ses extrêmes. Mes guerres perdues, c’était toi. Et jamais je n’ai pensé qu’une défaite pouvait être aussi belle. Un port de reine et des miettes d’enfance.

Le livre est construit en une sorte de deux confessions alambiquée. Vous avez la voix d’Aliénor, forte, guerrière, assoiffée de sang, de vengeance.

Par moi, il a goûté la haine. Pour lui, j’ai découvert la honte. Quel magnifique couple nous formons !

Puis, vous avez celle de Louis, un jeune homme idéaliste, ayant foi en son Dieu, qui s’éloigne du mal, de la violence. Amoureux.


Bien sûr, j’avais entendu parler de ta famille effrayante et magique, surtout de ton grand-père Guillaume. Moi, je m’ignorais incomplet, coupé d’une partie de ma vie. Je t’attendais pour vivre vraiment. Quelque part, très loin au fond de moi, une ride s’est creusée. J’ai senti l’obscure frontière qui, définitivement, isolerait cet instant du reste de ma vie. Sortir du cloître, renoncer à la prêtrise, gérer le royaume : je pouvais le faire, en animal bien docile que je suis. Mais cela ne représentait rien comparé à la promesse d’un avenir avec toi. Tu étais mon cadeau et mon épreuve. Une splendeur posée sur la route d’un serviteur couronné.

Un roman qui vous instruit. Un amour impossible d’un homme qui aime une femme qui ne l’aimera jamais en retour. Et l’Histoire de la France avant qu’elle ne devienne ce qu’elle est aujourd’hui. Malheureusement, au bout d’un certain temps, je me suis lassée de cette histoire, sans en connaitre la raison.

Suivez ce couple atypique. Affrontez les tensions de la cour de France. Combattez pour les frontières.

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.

En Positif : Des livres des fils et un peu de farine 

En négatif ou plus mitigé : Monde de mara

  • Originalité
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture:

Depuis le XIIe siècle, Aliénor d’Aquitaine a sa légende. On l’a décrite libre, sorcière, conquérante : « le roi disait que j’étais diable », selon la formule de l’évêque de Tournai.
Clara Dupont-Monod reprend cette figure mythique et invente ses premières années comme reine de France, aux côtés de Louis VII. 
Des noces royales à la deuxième croisade, du chant des troubadours au fracas des armes, émergent un Moyen Âge lumineux, qui prépare sa mue, et la reconstitution d’un amour impossible.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s