Qui a tué l’homme-homard ? – J. M. Erre

Le petit dernier de J. M. Erre. Un pur moment de bonheur ! Un humour noir et sarcastique. Du haut niveau. A mon humble avis, le meilleur de l’auteur ! Enfin sur les 3 que j’ai lus ..

Bienvenue chez les monstres.
les Freak Shows vous connaissez ? L’homme-tronc, la femme à barbe, les siamoises, les lilliputiens ….Vous êtes déjà dans l’ambiance. Ajoutez à cela une tétraplégique véhiculée qui mène une enquête sur le meurtre d’un homme-homard. Et vous touchez l’âme de ce roman.

Peut-on rire de tout ? Absolument ! Allez je vous sors la phrase classique. Il devrait être remboursé par la sécu. Oui je sais je ne suis pas très novatrice aujourd’hui !

Le personnage principal est d’une fraîcheur ( vous mettez la voix qui part sur les aiguës là hein ! ). Je l’ai adoré. Enfin son humour, car le personnage en lui-même n’est pas attachant, puisqu’elle est en kit avec plein d’options (fauteuil, ordi, couche, aide-soignante …)

[…] parfaits mots-clés pour compléter mon brillant CV : Julie de Creyssels, 23 ans, célibataire sans enfant (à vie), motorisée ( à mort). Centre d’intérêt : gymnastique rythmique, patinage artistique et sauf à l’élastique (le tout à la télé)

Rare sont les livres qui me font sourire à ce point. Moins farfelue que son précédent le grand n’importe quoi . Qui a tué l’homme-homard ? s’appuie sur l’histoire de personnages hauts en couleurs, atypiques, mais qui ont une histoire, puisque ces « difformités » ont existé. D’ailleurs l’homme-homard a vécu en Amérique au début des années 1900.

Les autres villageois ne sont pas en reste, tout comme l’équipe de choc de nos deux gendarmes.

Enfin, au centre, les adeptes du complotisme menés pas Gaëtan Siffloux, éleveur geek eczémateux et prognathe, rongé par un célibat forcé depuis le sevrage de ses deux ans.
– Moi, je vous le dis que c’est un coup des migrants furtifs, les pires. Vous ne les voyez jamais, pourtant ils sont partout. Tout est expliqué dans une vidéo sur Youtube. On voit très bien qu’on ne les voient pas.

Le personnage de Julie est bien évidemment le personnage fort de l’histoire. Sa vivacité d’esprit, son humour caustique et son absence de mouvement sont un régal pour le lecteur. L’auteur laisse libre son esprit de dérision.

Si vous ne l’avez pas compris, j’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture. Il n’y a aucun temps mort, par contre les macchabées c’est autre chose. C’est tout à fait mon trait d’humour. Environ 240 pages de plaisir.

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.

En Positif : toccacieli – lire-et-vous

En négatif ou plus mitigé : non trouvé à ce jour

  • Originalité
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture:

Margoujols, petit village reculé de Lozère, abrite depuis 70 ans les rescapés d’un cirque itinérant qui proposait un freak show : femme à barbe, soeurs siamoises, homme-éléphant, nain, colosse… Mais la découverte du cadavre atrocement mutilé de Joseph Zimm, dit « l’homme-homard », va bouleverser la vie presque tranquille de ses habitants. 
Qui a tué cet ancien membre du cirque des monstres, et pourquoi ?
Qui se cache derrière le mystérieux auteur du blog Je vois la vie en monstre ?
Quels secrets, enfouis dans les hauteurs du Gévaudan, l’enquête de l’adjudant Pascalini va-t-elle révéler ?
Et que cherche vraiment Julie, la fille du maire, passionnée de romans policiers, qui épaule la gendarmerie dans son enquête ?

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s