La piste aux étoiles – Nicolas Lebel

Nicolas Lebel signe le nouvel opus de notre ami l’embaumeur. Ce personnage attachant et atypique qui passe entre les mains de divers auteurs. Chacun lui donne vie et le met en difficulté. Ici, Nicolas Lebel ne déroge pas à la règle et s’en donne à cœur joie

Luc Mandoline va jouer aux agents infiltrés afin de sauver les fesses de son meilleur pote.

Il mène une petite vie tranquille jusqu’au jour où on lui propose un drôle de boulot. Participer au projet fou, littéralement, de la plus grande exposition de cadavres. Pour cela, il part en Turquie dans une véritable forteresse. Ceci étant tout ne sera pas perdu, car la présence de la fille de cet artiste va embellir les nuits de notre embaumeur.

Les morts ont cette réserve polie, cette discrétion courtoise qui les empêche de vous poser des questions à la con ou de s’indigner de la météo.

Ils ne rêvent tout haut ni de tuning, ni de shopping, ni de bling-bling, ce qui fait d’eux des compagnons de qualité ; ils se taisent.

C’est dans le silence que naît l’intimité, pas dans le bruit.

Les morts savent se tenir.

Pour les fans de l’auteur je ne vous donne qu’un conseil, lisez ce livre, car on retrouve l’humour de sa série, mais parfois en plus grinçant. J’ai même le sentiment que certaines barrières ont été explosé dans cette intrigue, car le caractère d’un Luc Mandoline est moins  » vieux jeu » qu’un Mehrlicht. Si bien qu’on a même des scènes d’amour pour les sentimentaux 😉

Succès immédiat. En surfant sur la vague raciste, je venais peut-être de gagner sa confiance. Note pour plus tard : faire avec Corboz des blagues racistes sur les chinois. Et les Schtroumpfs.

L’intrigue est excellente et très bien menée. Le personnage est fidèle à la série et je vous conseille de la découvrir si vous ne connaissez pas (mais l’ancien éditeur ayant fermé boutique vous ne les trouverez qu’en occasion ) et l’auteur …Suis-je vraiment impartial sur l’auteur vu que je suis une fan de la première heure ? Mais, je ne suis jamais déçue !

Jusqu’à présent le roman qui avait ma préférence dans cette série était celui de Jacques Saussey sens interdits mais je dois avouer que celle-ci l’égale largement.

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.

En Positif : Des livres et sharonCulture vs news

En négatif ou plus mitigé babelio

  • Originalité
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture

Quand on propose à l’Embaumeur de participer à un projet d’exposition de cadavres, il faut s’attendre à un refus : un défunt, ça se respecte, ça ne s’exhibe pas !
Mais dans la vie, on ne fait pas toujours ce que l’on veut, encore moins lorsqu’Interpol s’en mêle.
Mandoline va devoir s’inviter dans la folie morbide d’un artiste mégalo et s’infiltrer dans sa forteresse turque pour tenter de lever le voile sur un trafic international de cadavres…

L’Embaumeur joue les Monsieur Loyal dans un drôle de cirque…

7 commentaires

    1. Moi j’aime bien car ce personnage pase de plume en plume. Un coup c’est un rambo, puis un enquêteur un peu fleur bleue. Il cherche des cadavres, des virus …Les livres non pas de lien entre eux, pas de suite. Juste l’enmbaumeur et ses 2 amis. Ici, n’apparait qu ‘un seul d’ailleurs 😉 L’histoire de Lebel est vraiment chouette, il faudrait que tu lises celle de Jacques Saussey à l’occasion 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s