Dieu Pardonne, Lui pas ! – Stanislas Petrosky

Dieu

Revoilà notre curé préféré ! comment ça tu ne vois pas de qui je parle ?? Tu n’as pas lu Je m’appelle requiem et je t’… ?? Ah mais ça ne va pas du tout !!! File chez ton libraire et profites-en pour prendre le petit dernier 😉

Je disais donc, notre curé préféré est de retour pour une nouvelle « enquête « . Souviens-toi, il est normalement  exorciste, mais comme il n’a pas trop de boulot il a légèrement dévié ces fonctions. Disons qu’il les a adaptés à sa conception du mal. Dans cette nouvelle aventure, Requiem tombe sur un article de journal qui l’interpelle. Un homme est retrouvé mort sur les docks du Havre et la personne accusée a le même nom qu’une vieille affaire. Le hasard fait bien les choses, il n’en fallait pas plus pour éveiller sa curiosité et plaquer son église et ses paroissiens.

Cette série, c’est de l’humour en barre ! Elle ne se prend pas au sérieux et pourtant, elle nous distille quelques infos très intéressantes. J’ai découvert deux ou trois petites choses qui ont éveillé ma curiosité. Sinon, il faut la prendre comme une superbe distraction. La plume de Stanislas Petrosky est toujours aussi efficace. J’ai tendance à dire que plus c’est con, plus c’est gros et plus c’est bon !  ( là je vois le sourire de certains).

Je me suis pris la tête sur certains titres, car j’adore les contrepèteries (toutes trouvées, mais une petite aide à la fin pour les moins fortiches aurait été sympa !) En dehors de ça, ce roman est la digne suite du premier. Toujours la même verve, autant de culs, de situations drôles. Beaucoup de clin d’œil aux potes. Bref, que du bonheur !

Ah si pour ceux qui n’aurait pas lu le premier, l’auteur se permet de parler à son lecteur dans son roman et parfois il touche juste 😉

Ce roman n’est pas à laisser entre toutes les mains ! Si tu es coincé(e), passe ton chemin. Si tu aimes la littérature classique, passe ton chemin- Si tu es ado passe ton chemin …quoique non, toi lis le, tu pourrais apprendre des trucs 😉 mais sache que c’est une fiction tout de même !

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.
En Positif : Evadez moi , delphlabibliovore
En négatif  ou plus mitigé :

Mon score:

  • Originalité4-5-bis
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture:

Estéban Lehydeux, dit Requiem, est de retour. Le curé exorciste débarque cette fois sur le port du Havre. Il y découvre un docker bien sous tous rapports ? si, si ça existe ?, accusé de meurtre ; une boîte d’import-export d’objets et de matériel pas bien catholiques ; un syndicaliste forcené mais pas mauvais bougre ; des fanas du troisième Reich ; et bien évidemment une accorte jeune femme tellement mal fringuée qu’il s’empresse toujours, dès qu’il la croise, de la déshabiller ! Entouré de ces drôles de paroissiens notre héros, un Don Camillo carburant à la bière plus qu’à l’eau bénite, va devoir jouer du goupillon et faire quelques entorses aux règles de son ministère pour parvenir à distinguer le bon grain de l’ivraie… Ce deuxième épisode des aventures de Requiem est basée sur un fait réel : l’histoire de Jules Durand, qui défraya la ville du Havre en 1910. Cette sorte d’affaire Dreyfus dans le monde ouvrier est encore dans les mémoires de nombreux havrais.

Publicités

12 comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s