Quand la neige danse – Sonja Delzongle

Sonja Delzongle est une auteure dont on entend de plus en plus parler . Pour le plus grand bien d’ailleurs. Je me suis donc lancée à la découverte de sa plume, son univers et ses personnages ..Attention, comme je ne fais rien comme tout le monde, j’ai commencé par le tome 2 avec son personnage récurrent Hanah Baxter. Le premier étant Dust (qui est gentiment dans ma PAL d’ailleurs). Mais pourquoi commencer par celui-ci, si tu as le premier ?? Parce que ! Je vous expliquerai le pourquoi une autre fois ! Pour l’instant c’est top secret !

Chicago, en plein hiver, 4 gamines disparaissent. Non seulement les conditions météo sont catastrophiques pour qui reste dehors trop longtemps, mais en plus la police n’a que très peu de pistes pour retrouver ces fillettes. Lorsqu’en plus les parents reçoivent des poupées à l’effigie de leur progéniture, on peut se dire que tout se corse et que l’on a besoin d’aide. Hanah Baxter, personnage atypique dans sa façon d’enquêter, va peut-être leur être d’un grand secours.

– Ce qui est certain, c’est que ces poupées sont liées aux disparitions de vos filles, répondit Stevens, le regard rivé sur les boîtes. Elles avaient quelque chose de terrible et de fascinant. Leur réalisme était parfait. On se serait attendu à les voir s’animer et parler.

-Mais je n’ai pas la moindre idée de ce que signifie ce message, poursuivit le policier.

– Elles sont morbides, fit Robert Knight dans une moue amère. Elles font froid dans le dos. Tu ne trouves pas, Joe ?

J’ai passé un agréable moment dans cette lecture. Une ambiance pesante pas ce climat rigoureux et cette épée de Damoclès que l’on sent sur les petites victimes. Beaucoup de thèmes abordés dans ce roman, vous avez, pêle mêle,  tout de même un homme marié avec une poupée, l’homosexualité, une maladie psychologique, le profilage, le magnétisme… Finalement, je trouve ce roman très XXIème siècle ! C’est frais malgré tout et cela fait du bien ! Un roman qui se veut finalement novateur et pourtant qui a tout des bons  » vieux » polars.

Je me suis laissé embarquer par l’histoire, me suis laissé porter jusqu’à la toute fin. Bon je dois bien admettre qu’il y a un élément qui me titille, une question qui me reste non résolue, mais pour en avoir parlé avec d’autres , apparemment je suis la seule. Je ne vais donc pas m’étendre sur ce sujet. Car sinon là encore je vous spoile le livre . Et en plus j’ai peut-être raté un truc.

Donc pour conclure, c’est un très bon bouquin. Cette rencontre a été pleinement satisfaisante et je réitèrerai (cela tombe bien, car j’ai deux bouquins dans ma pal). Et puis de vous à moi, lors de ma lecture j’ai pensé à Donato Carrisi et son Chuchoteur …Allez savoir pourquoi ?? 😉

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.
En Positif : amnezik666 , carolivre
En négatif  ou plus mitigé : il est bien ce livresangpages

Mon score:

  • Originalité4-5-bis
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture:

Février 2014, au nord de Chicago. La neige et le blizzard semblent avoir pétrifié la petite ville de Crystal Lake. Un matin, le médecin Joe Lasko reçoit un paquet. Y repose une magnifique poupée aux cheveux longs et roux, sosie de sa fille Lieserl disparue depuis plusieurs semaines. Comble de l’horreur : la poupée est vêtue exactement comme Lieserl le jour où elle s’est volatilisée.
Ce n’est pas tout. Depuis un mois, quatre fillettes ont été enlevées, et chacune des familles va recevoir une poupée. Joe, jeune divorcé, décide de mener sa propre enquête, aidé par une détective privée dont il était secrètement amoureux des années plus tôt. Conscients que l’affaire les dépasse, tous deux appellent à l’aide Hanah Baxter, la célèbre profileuse, et son inséparable pendule. Quelque part dans Crystal Lake, depuis très longtemps, quelqu’un s’en prend aux enfants. Les détient-il prisonnières? Sont-elles encore en vie?

Publicités

12 comments

  1. Moi aussi, j ai découvert cette auteure avec plaisir. J’avais commencé par Dust, qui est plus difficile voire plus cruel mais le personnage Hanah m avais donné envie de lire le suivant. ‘Quand la neige danse’ m’a convaincue, j’attends le prochain ;-).
    Je l’ai lu il y a quelques semaines, et depuis bien d’autres mais en lisant je me suis souvenue qu’il y avait un truc qui collait pas 😉 j’avais relu quelques pages pour etre sûre d’avoir bien lu mais impossible de remettre le doigt dessus ..

    J'aime

    1. Le dernier en date est sorti le 6/04 « Recidive » 😉 Il faut que je lise Dust, il m’appelle de plus en plus ! Ah ah donc je ne suis peut-être pas seule finalement à avoir un truc qui me titille 😉 Merci pour ton message 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s